Actualité

20e anniversaire des Journées de la culture

27 septembre 2016

Depuis déjà 20 ans, on célèbre la culture dans tout le Québec pendant la dernière fin de semaine de septembre. Grâce à la générosité de nos organismes locaux et des travailleurs culturels, les 1er et 2 octobre, découvrez le talent d’artistes et artisans de façon conviviale, et ce, tout à fait gratuitement.

À la Bibliothèque T.-A.-St-Germain les 1er et 2 octobre

Les murs de la bibliothèque (2720, rue Dessaulles) résonneront tout le week-end! Le duo à cordes de l’École de musique Julie Bédard se produira le samedi 1er octobre, de 13 h 30 à 15 h, puis le lendemain, dimanche 2 octobre, le Chœur des Variétés et ses choristes offriront une prestation aux visiteurs de 14 h 30 à 16 h.

Au Centre culturel Humania Assurance le 2 octobre

Plusieurs professionnels de la culture vous donnent rendez-vous entre 11 h et 16 h au 1675, rue Saint-Pierre Ouest.

- 11 h à 16 h Exposition et labora-toire en compagnie des membres du Club Photo Saint-Hyacinthe. Apportez votre appareil et posez vos questions.

- 11 h 30 Le public est invité à un atelier de chant avec le Chœur des Variétés. Confirmez votre participation au 450 778-4318.

- 12 h à 16 h Prestation en direct de l’artiste en art visuel, Marie-Line Gagné.

Elle végétalise une toile devant vos yeux.

Faites connaissance avec trois auteures maskoutaines : Fabienne Cortes, Josée Ouimet et Julie Royer.

- 13 h à 14 h 15 Table ronde composée d’artistes maskoutains qui échangent sur la profession, leurs défis et leur parcours. En compagnie de Fran-çois Avard, auteur et scénariste, Élisa-beth Locas, comédienne et auteure, Maxime Lalanne, musicien, le tout animé par le comédien Sylvain Massé, avec la participation du Conseil monté-régien de la culture et des communica-tions.

- 14 h à 16 h Répétition ouverte au public de De Courval, auteure-compo-sitrice-interprète, en prévision de son prochain lancement d’album.

- 14 h 30 à 16 h Contes sur l’histoire de Saint-Hyacinthe en compagnie des conteurs Alain Char-pentier et Anne-Marie Aubin pimentés par la touche de folie des improvisa-teurs de la Ligue Amateur d’Improvi-sation Théâtrale de Saint-Hyacinthe.

Le public est invité à profiter de « Toute la culture qu’on peut s’offrir » les 1er et 2 octobre.

Initiatives et réalisations maskoutaines

27 septembre 2016

Stomie : une marche de soutien et de sensibilisation le 1er octobre

L’Association des stomisés Richelieu-Yamaska présente le 1er octobre la deuxième édition de la marche pour les maladies inflammatoires. Son président Jacques Beaudreault invite la population à le rejoindre à partir de 10 h au terrain synthétique à l’arrière du Cégep de Saint-Hyacinthe.

Il veut encore cette année sensibiliser les personnes qui vivent comme lui avec une stomie, mais aussi le grand public, à la réalité des maladies inflammatoires. Une stomie est une ouverture pratiquée à l’intérieur du corps lors d’une opération pour dévier le système digestif.

En plus de servir d’activité de financement pour l’organisme, la marche vise aussi à briser l’isolement dans lequel peuvent parfois s’enfermer ceux qui sont touchés par les maladies inflammatoires. « Il faut continuer à vivre malgré la maladie. Vous pouvez tout faire », lance d’emblée Jacques Beaudreault aux personnes stomisées. Les barrières qui semblent les limiter sont le plus souvent « dans leur tête », a-t-il imagé. Ayant lui-même passé par là, celui qui se décrit maintenant comme « un malade heureux » s’est donné comme mission de libérer les autres stomisés de ces obstacles.

En plus de continuer à organiser régulièrement des conférences, l’Association des stomisés Richelieu-Yamaska pourra aussi développer de nouveaux projets grâce aux fonds récoltés, a indiqué Jacques Beaudreault. Il voudrait par exemple que des stomisés puissent aller visiter des patients à l’hôpital avant leur opération pour leur expliquer comment vivre avec une stomie. Il souhaite aussi faire connaître les crédits d’impôt auxquels ils ont droit, mais qui sont encore trop peu connus.

Marcher pour la cause

La marche de cinq kilomètres se fera sur la piste d’athlétisme du cégep. Les participants peuvent parcourir la distance qu’ils veulent, l’activité étant familiale et non compétitive.

Le coup de départ sera donné par Isabelle Picard, une artiste peintre d’origine maskoutaine qui avait marché 60 kilomètres l’an dernier pour lutter contre les cancers féminins. L’animation de la journée sera assurée par Benoît Bellavance, le directeur général du Centre de bénévolat de Saint-Hyacinthe.

Le rôle du président d’honneur est partagé par deux personnes. Il s’agit d’abord du jeune stomisé Gabriel Martel, qui à 14 ans reste « très actif, dynamique et inspirant » en s’impliquant notamment dans le domaine du théâtre, a décrit Jacques Beaudreault. L’éditorialiste et rédacteur en chef du COURRIER, Martin Bourassa, sera l’autre président d’honneur.

Il n’y a pas de tarif pour prendre part à la marche, mais les participants pourront s’inscrire à un tirage au coût de 10 $ pour courir la chance de gagner plusieurs prix et par la même occasion financer l’association.

Le stationnement au cégep sera gratuit pour l’événement et le bâtiment sera accessible aux participants. La marche aura lieu beau temps, mauvais temps.