13 avril 2021
Vente annuelle d’arbres par la Municipalité
Par: Le Clairon de Saint-Hyacinthe et région

Du 1er au 30 avril, la Ville de Saint-Hyacinthe déploie sa campagne de vente annuelle qui permet aux citoyens-propriétaires d’acquérir un arbre de calibre intéressant pour seulement 20 $. Les trois essences proposées cette année sont l’érable à sucre « fall fiesta », le micocoulier occidental et le pommetier « rinki ».

L’acquisition peut se faire en ligne ou en personne par le propriétaire occupant seulement. Un seul achat est permis par adresse de résidence. La récupération se fera le samedi 8 mai, entre 7 h et 13 h, au stade L.-P.-Gaucher. Toutes les mesures sanitaires seront en place lors de la récupération qui se fera sous forme de livraison à l’auto. Tout arbre non récupéré deviendra la propriété de la Ville de Saint-Hyacinthe qui les plantera sur son territoire.

Vente en ligne

La vente en ligne est le moyen le plus simple pour acquérir un arbre. Le site transactionnel est accessible à partir de la page d’accueil du site Internet de la Ville de Saint-Hyacinthe. Le paiement en ligne se fait uniquement par carte de crédit.

Vente en personne

Pour les propriétaires qui sont moins familiers avec l’achat en ligne, il est possible de se présenter dans l’un des trois points de vente. Le paiement se fait par chèque, carte de débit ou argent comptant. Le nombre de personnes admissibles dans les bâtiments municipaux étant limité, une période d’attente à l’extérieur est anticipée. Les points de vente sont l’hôtel de ville (700, avenue de l’Hôtel-de-Ville), l’Édifice René-Richer (955, rue Morison) et l’Édifice Gaétan-Bruneau (1000, rue Lemire).

Un geste pour tous

La Ville de Saint-Hyacinthe désire rappeler que planter un arbre est un geste personnel qui a des conséquences collectives. En disposant la bonne essence au bon endroit, chacun peut contribuer à augmenter la fraîcheur et la beauté des quartiers, créer des zones de biodiversité pour les pollinisateurs et les oiseaux et gérer l’espace urbain de manière écologique. Cette vente annuelle vise exclusivement les arbres pour se concentrer sur l’objectif d’augmenter le couvert végétal maskoutain et d’accroître le développement de la foresterie urbaine.

image