15 juin 2021
Au Domaine sur le Vert
Une première étape pour la nouvelle école
Par: Le Clairon de Saint-Hyacinthe et région

Étaient présents sur le site de la future école primaire : Jean-François Soumis, directeur du service des ressources matérielles du CSSSH; Claude Corbeil, maire de Saint-Hyacinthe; Chantal Soucy, députée de Saint-Hyacinthe; André Beauregard, conseiller du district Douville; Jean-François Roberge, ministre de l’Éducation; Jean-Pierre Bédard, directeur général du CSSSH; et Roger Letendre, d’Immobilière Maska. Photo Patrick Roger

La nouvelle école accueillera ses premiers élèves à la rentrée 2022. Photo CSSSH

Le Centre de services scolaire de Saint-Hyacinthe (CSSSH) a officiellement lancé le chantier de construction de sa nouvelle école, située au Domaine sur le Vert.

À cette occasion, le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, la députée provinciale de Saint-Hyacinthe, Chantal Soucy, le maire de la Ville et le conseiller du district Douville, Claude Corbeil et André Beauregard, ainsi que le directeur général et le directeur du service des ressources matérielles du CSSSH, Jean-Pierre Bédard et Jean-François Soumis, se sont réunis le temps d’une séance de photos officielle.

La construction de l’école, qui comptera 24 classes, devrait s’échelonner sur environ un an et demi, en vue de la rentrée de l’automne 2022. Un total d’environ 400 élèves pourra fréquenter ce nouvel établissement, conçu pour favoriser le bien-être de ses occupants, selon les principes de la certification WELL. Celle-ci s’intéresse particulièrement aux éléments suivants : l’air, l’eau, l’alimentation, la lumière, l’activité physique, le confort et l’esprit. Il s’agit d’un projet innovant puisqu’à ce jour, aucune école au Québec ne possède cette certification.

« Aujourd’hui, je suis très fier de participer à cette première pelletée de terre qui annonce le début des travaux de construction de la nouvelle école primaire au Domaine sur le Vert. Voilà un autre beau projet de la nouvelle génération d’école qui prendra vie dans les prochains mois! Je suis confiant que cette nouvelle école permettra de favoriser la persévérance, la réussite et le plein épanouissement des élèves du coin », a déclaré le ministre Jean-François Roberge.

« Cette école viendra assurément répondre au besoin criant de nouveaux espaces d’enseignement sur notre territoire. Ce projet est, par ailleurs, fort stimulant pour nous puisqu’il comporte une dimension novatrice, qui place l’élève, son bien-être et la qualité de ses apprentissages au cœur de sa conception », explique de son côté le directeur général Jean-Pierre Bédard.

Une fierté pour la région

Pour leur part, les élus se réjouissent du déploiement d’un tel projet sur le territoire. « Nous sommes plus que fiers de nous associer à une initiative d’une telle envergure. Le caractère unique de l’établissement contribuera certainement au rayonnement de notre municipalité dans tout le Québec et servira, je l’espère, de référence pour d’autres constructions similaires », affirme le maire Claude Corbeil.

La députée Chantal Soucy abonde dans le même sens. « Quelle bonne nouvelle pour les familles de ce secteur! Grâce à ce projet innovateur, elles pourront enfin bénéficier d’une école pensée pour répondre aux besoins de tous les élèves. Cet investissement démontre une fois de plus que l’éducation est au cœur des priorités de notre gouvernement. »

Réorganisation de l’offre de service

La construction d’une toute nouvelle école primaire amène le CSSSH à réorganiser l’offre de service pour les écoles primaires sur le territoire de Saint-Hyacinthe. L’assemblée publique de consultation sur le sujet avait lieu le 25 mai. La date de prise de décision quant à la nouvelle répartition des services est fixée au 6 juillet.

Le projet bénéficiera d’une aide financière de 31,3 M$ de la part du ministère de l’Éducation, dans le cadre du Plan québécois des infrastructures 2019-2029. La participation de la Ville de Saint-Hyacinthe au développement du projet est également à souligner. Il en est de même pour l’implication de Roger Letendre, qui a gracieusement offert le terrain de l’école à la Ville afin que celle-ci puisse à son tour l’offrir au CSSSH.

image