28 janvier 2020
Une nouvelle série de conférences à la Médiathèque
Par: Le Clairon de Saint-Hyacinthe et région

La journaliste Émilie Perreault et l’animateur Jean-François Baril font partie des conférenciers qui seront de passage à la Médiathèque maskoutaine.

Un large éventail de conférenciers sera de passage certains mardis aux bibliothèques T.-A.-St-Germain et Sainte-Rosalie au cours des prochains mois. Que ce soit pour parler de l’influence de l’art dans la vie des gens, de conscience environnementale, de bien-être ou même de nourriture, les invités seront variés à venir prendre la parole.

La journaliste Émilie Perreault lancera la saison ce mardi, le 28 janvier, à la Bibliothèque T.-A.-St-Germain, en lien avec le livre Faire œuvre utile : quand l’art répare, qu’elle a fait paraître en 2017 et dont l’émission du même nom a été diffusée à ARTV. Deux semaines plus tard, soit le 11 février, ce sera au tour de l’humoriste et animateur Jean-François Baril de s’arrêter à Saint-Hyacinthe, à la Bibliothèque Sainte-Rosalie, pour partager la philosophie derrière son livre intitulé Influences : comment nous influençons la vie des autres.

La Bibliothèque T.-A-St-Germain accueillera ensuite la nutritionniste Catherine Lefebvre le 25 février et l’auteur Jasmin Roy le 3 mars. La première viendra parler du sucre, des vérités à son sujet et de ses conséquences, dont l’impact sur la santé et la planète, comme elle l’étale dans son livre, tandis que le second viendra faire l’éloge de la bienveillance, pour reprendre le titre de sa plus récente publication, et comment cultiver de saines habitudes de vie émotionnelles et relationnelles.

Pour clore la saison, à la Bibliothèque Sainte-Rosalie, la consultante zéro déchet Mélissa de La Fontaine présentera son livre Tendre vers le zéro déchet le 14 avril, tandis que Marie-Pierre Chaumont, enseignante spirituelle, parlera des trois clés pour vivre sa meilleure vie, comme elle le décrit dans son livre Une vie lumineuse, lors de sa conférence le 19 mai.

Ces conférences sont réservées aux abonnés de la Médiathèque maskoutaine et les billets sont disponibles au coût de 8 $.

image