26 janvier 2021
Ville de Saint-Hyacinthe
Un budget de 114,7 M$ pour 2021
Par: Le Clairon de Saint-Hyacinthe et région

Le budget 2021 de la Ville de Saint-Hyacinthe a été approuvé par le conseil en décembre. Photothèque | Le Courrier ©

En 2021, le budget de la Ville de Saint-Hyacinthe s’élèvera à 114,7 M$, soit une hausse de 2,5 % par rapport à l’année dernière. La hausse du compte de taxes représentera une somme de 46 $, soit 1,9 %, pour une maison d’une valeur moyenne de 257 133 $.

Les citoyens bénéficieront d’un gel du taux de la taxe foncière qui demeurera à 0,745 $ du 100 $ d’évaluation. La taxe d’eau demeurera à 195 $, la taxe d’assainissement à 148 $ par unité d’habitation et la taxe de piscine à 60 $.

Cependant, la taxe concernant la gestion des matières résiduelles sera majorée de 46 $, pour un total de 205 $, en raison de l’augmentation marquée des coûts de collecte, de transport et de disposition des matières recyclables, organiques et des résidus domestiques, en vertu du nouveau contrat octroyé récemment par la Régie intermunicipale d’Acton et des Maskoutains (RIAM). Cependant, ce nouveau taux sera valide pour 5 ans, ce qui équivaut à la durée du contrat.

Pour les immeubles non résidentiels commerciaux, le taux d’imposition demeurera à 0,89 $ par 100 $ d’évaluation, comme c’était le cas en 2020. Par contre, en 2021, les propriétaires d’immeubles industriels subiront un léger rattrapage du taux d’imposition qui s’établira à 0,92 $ du 100 $ d’évaluation, comparativement à 0,89 $ en 2020.

Principales variations des dépenses et revenus prévues au budget 2021

Dans le budget 2021, sept rubriques expliquent, à elles seules, 100 % de l’augmentation globale des dépenses additionnelles qui se chiffrent à 2,8 M$ entre 2020 et 2021. Il s’agit :

– des coûts associés au nouveau contrat de 5 ans que vient d’octroyer la RIAM;
– de l’enveloppe liée aux dépenses exceptionnelles et aux pertes de revenus associées à la pandémie COVID-19;
– d’une nouvelle augmentation des frais de la Sûreté du Québec;
– des dépenses liées à l’élection municipale du 7 novembre 2021;
– des différents programmes de subventions pour la préservation du patrimoine bâti, pour l’aide à la rénovation ou pour l’implantation de nouveaux commerces au centre-ville.

Du côté des revenus, des sommes additionnelles proviennent notamment de :

– la hausse de la taxe de gestion des matières résiduelles;
– la subvention spéciale liée à la COVID-19 du gouvernement du Québec;
– l’augmentation des revenus provenant de la taxe foncière générale, par la mise à jour du rôle d’évaluation, qui tient compte de nouvelles constructions ou de rénovations;
– l’augmentation de la vente de biométhane;
– les droits de mutation, dans un contexte où le marché de l’immobilier est très actif.

« Je peux vous confirmer que chacun des 2240 postes budgétaires de la Ville a été scrupuleusement analysé et que l’exercice qui vous est présenté a été préparé avec toute la rigueur nécessaire parce que nous sommes très conscients que nous administrons l’argent des contribuables de Saint-Hyacinthe. L’atteinte de l’équilibre budgétaire a représenté un défi étant donné que nous devons composer avec une multitude d’engagements récurrents en plus de devoir prendre en compte de nouvelles obligations ou préoccupations. Cette année, le contexte particulier de la COVID-19 a impacté la planète entière et ce sera assurément le cas jusqu’à la fin du printemps 2021. Nous abordons néanmoins 2021 avec confiance puisqu’on peut déjà anticiper les effets positifs d’une vaccination massive », a souligné le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil, lors de la présentation de ce budget.

La version intégrale du budget 2021 de la Ville est disponible sur le site Internet www.ville.st-hyacinthe.qc.ca/budget.

image