6 août 2019
En voiture!
Témoin d’anomalie (check engine) : ce qu’il faut savoir
Par: Le Clairon de Saint-Hyacinthe et région

Lorsque le témoin d’anomalie — le fameux check engine — s’allume sur le tableau de bord de votre voiture, vous ne devez en aucun cas prendre la situation à la légère, car cela indique un problème certain, souvent mineur, mais parfois plus important. Cela dit, inutile de paniquer pour autant. Voici ce que vous devez faire selon que le voyant s’allume ou qu’il clignote.

Témoin allumé
Si le voyant s’allume, vous pouvez poursuivre votre route (à moins que vous n’ayez prévu de faire un road trip) : il peut tout simplement s’agir d’un capteur qui ne fonctionne pas bien. Ainsi, dès que vous en avez l’occasion, vérifiez le bouchon du réservoir d’essence. S’il est mal fermé, comme c’est souvent le cas dans ce genre de situation, vous pourriez corriger le pro­blème en deux temps, trois mouvements.

Par contre, si celui-ci n’est pas en cause, prenez rendez-vous pour faire inspecter votre véhicule. Le témoin d’anomalie pourrait en effet indiquer qu’une pièce devra sous peu être remplacée. Mieux vaut donc agir dans un délai raisonnable.

Témoin clignotant
Lorsque le témoin lumineux clignote, il est préférable de s’arrêter dès que possible dans un endroit sécuritaire, puis d’éteindre le moteur. Cela signifie qu’un problème devant être traité dans l’immédiat — une anomalie du côté du moteur, par exemple — a été détecté et pourrait endommager votre voiture si vous continuez à rouler.

Faites-vous remorquer chez votre garagiste, qui pourra déterminer la nature du problème et effectuer les réparations qui s’imposent pour assurer le bon fonctionnement de votre véhicule — et votre sécurité!

Bref, lorsque le témoin d’anomalie s’active et que vous ne pouvez en identifier la cause, faites inspecter votre véhicule sans tarder pour éviter que le problème ne s’aggrave.

image