29 septembre 2020
Saint-Jude : Québec verse la somme de 2,4 M$ à l’UQROP
Par: Le Clairon de Saint-Hyacinthe et région

La député de Saint-Hyacinthe, Chantal Soucy, a procédé au relâchement d’une petite crécelle d’Amérique dans le cadre de cette conférence de presse. Photothèque | Le Courrier ©

La ministre du Tourisme, Caroline Proulx, était de passage à Saint-Jude en août, sur le site de Chouette à voir! de l’Union québécoise de réhabilitation des oiseaux de proie (UQROP), afin d’annoncer une aide financière de 2,4 M$ pour soutenir la construction d’un centre d’interprétation des oiseaux de proie permanent et quatre saisons.

Projet structurant et écoresponsable qui culminera à environ 8 M$, ce nouveau centre d’interprétation sera parmi les plus performants sur le plan énergétique au Québec, offrira une exposition permanente sur les oiseaux de proie, des quartiers d’hiver pour certaines espèces d’oiseaux de proieet une salle multifonctionnelle, en plus d’intégrer les bureaux administratifs de l’UQROP.

« La députée de Saint-Hyacinthe, Chantal Soucy, que je retrouve avec plaisir ce matin, a poussé très fort pour ce projet depuis quelques années déjà. Avec des projets de la sorte, soutenus par le Programme de soutien aux stratégies de développement touristique, nous souhaitons garder les Québécois chez eux et leur faire découvrir et redécouvrir des lieux incroyables. La construction de ces installations rendra l’offre touristique de la Montérégie encore plus attrayante », a souligné la ministre Proulx, qui était accompagnée des députés Chantal Soucy et Jean-Bernard Émond de Richelieu.

« Le directeur de l’UQROP, le Dr Guy Fitzgerald, et son équipe ont été extrêmement persévérants toutes ces années et passionnés. Le site de Chouette à voir!, ici à Saint-Jude, est une destination nature de choix qui se démarquera encore plus avec un tel centre. Ce dernier sera d’ailleurs construit selon les plus hauts standards environnementaux », a ajouté Mme Soucy.

Tourisme de construction

La chargée de projet développement pour l’UQROP, Suzie Plourde, n’a que de bons mots pour le futur centre d’interprétation qui utilisera la géothermie comme énergie renouvelable. Une exposition extérieure sur la construction du bâtiment et sur ses caractéristiques écoénergétiques est d’ailleurs prévue. « Nous avons nous-mêmes visité plusieurs immeubles écoresponsables pour nous inspirer pour la conception de notre centre d’interprétation. Nous comptons aussi ouvrir un volet tourisme de construction pour accueillir des groupes de professionnels qui voudront prendre exemple sur notre bâtiment et en savoir plus sur ses composantes », indique Mme Plourde.

Cette dernière souligne également que le projet a déjà atteint 80 % de son financement, à la suite de l’annonce du gouvernement du Québec. « À ce jour, nous avons amassé 6,8 M$ pour le centre d’interprétation. »

Parmi les fonds reçus par l’UQROP pour ce gigantesque projet, on retrouve 1 M$ de la Caisse populaire Desjardins de la Région de Saint-Hyacinthe, 500 000 $ du fédéral, 272 000 $ de la MRC des Maskoutains, 175 000 $ de la Fédération canadienne des municipalités, 75 000 $ de Power Corporation, 30 000 $ de la Municipalité de Saint-Jude et 30 000 $ de celle de Saint-Hyacinthe.

Plusieurs donations privées sont aussi incluses dans le financement.

image