10 mars 2020
Mois de la nutrition
Quels sont les principaux changements du nouveau Guide alimentaire canadien?
Par: Le Clairon de Saint-Hyacinthe et région

En 2019 paraissait la 8e édition du Guide alimentaire canadien. Outre l’abandon du concept imprécis de portions pour celui de proportions, plusieurs modifications méritent d’être soulignées.

Une approche holistique
Dans la lignée du guide alimentaire brésilien, le plus récent ouvrage préconise une approche holistique, c’est-à-dire qui prend non seulement en considération la nourriture elle-même, mais aussi, entre autres choses, les circonstances du repas et le contexte socio­économique des individus. Par exemple, le Guide répond à la question : comment s’approvisionner en fruits et légumes sans se ruiner?

Un groupe alimentaire en moins
Les produits laitiers ne constituent plus un groupe à part entière. Le Guide en compte maintenant trois :

1) Les fruits et légumes;
2) Les aliments protéinés;
3) Les aliments à grains entiers.

Un visuel plus accessible
Les représentations visuelles de l’ancien Guide, soit les soleils et les arcs-en-ciel, étaient réputées difficiles à déchiffrer. Maintenant, les proportions sont illustrées dans une simple assiette, laquelle est divisée selon les trois groupes alimentaires et leur importance. Ainsi, la moitié du plat contient des fruits et des légumes; un quart, des aliments riches en protéines et un autre quart, des produits céréaliers à grains entiers.

Un accent sur les végétaux
En plus de recommander de manger des fruits et des légumes en abondance, le dernier Guide alimentaire canadien encourage la population à prendre quelques repas végétariens par semaine et à incorporer à sa diète davantage de protéines végétales (ex. : légumineuses, noix, graines, tofu).

image