20 octobre 2020
Quand l’agriculture s’invite dans les camps de jour
Par: Le Clairon de Saint-Hyacinthe et région

Le camp de jour de La Présentation fait partie de ceux qui ont accueilli les animateurs d’Agro-Passion dans le cadre de l’activité L’agriculture, ma voisine! Photo Anna Potapova

Plus d’une centaine d’enfants inscrits aux camps de jour ont eu l’occasion d’en apprendre plus sur les réalités agricoles de la Montérégie lors de l’activité d’animation L’agriculture, ma voisine! qui s’est tenue dans cinq municipalités du territoire de la MRC des Maskoutains cet été, soit Saint-Simon, La Présentation, Saint-Damase, Saint-Dominique et Saint-Pie.

Compromis lorsque la pandémie a entraîné l’arrêt de nombreuses activités, le projet de visiter des camps de jour pendant la belle saison a finalement pu avoir lieu et les municipalités se sont empressées de s’inscrire. Dans toute la Montérégie, 32 camps de jour ont bénéficié de l’activité. Des réservations sont déjà prises pour l’an prochain.

La Ville de Saint-Pie a pu bénéficier de cette activité grâce à la générosité de Chantal Soucy, députée de Saint-Hyacinthe, qui a d’ailleurs coanimé l’atelier le 17 août. « Comme vous le savez, le monde rural fait partie intégrante de la grande région de Saint-Hyacinthe. Le camp de jour de Saint-Pie a manifesté sa volonté de faire cette activité avec ses jeunes et il était important pour moi de leur offrir cette opportunité. Étant moi-même fille d’agriculteur, c’est avec plaisir que j’ai animé l’activité de plantation de haricots! Il y avait beaucoup de talents dans la salle! Je vois une belle relève agricole parmi nos jeunes », a souligné la députée Soucy.

À travers des interventions interactives adaptées aux enfants de 8 à 12 ans, les animateurs d’Agro-Passion ont su intéresser les participants au monde rural qui les entoure. L’activité se terminait par la plantation d’un haricot dans un petit pot que chaque enfant pouvait rapporter à la maison pour arroser, transplanter et voir pousser.

Dans le contexte de pandémie actuel, cette animation a été fort appréciée par les enfants étant donné que plusieurs activités et sorties ont été annulées cette année. Les ajustements nécessaires ont été apportés afin d’adapter l’animation aux changements imposés par les règles sanitaires et de distanciation sociale en vigueur.

Initié par l’UPA de la Montérégie, par treize MRC de la Montérégie, dont la MRC des Maskoutains, et l’agglomération de Longueuil, ce projet a été financé par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ) dans le cadre du programme Territoires : priorités bioalimentaires. Il se poursuivra jusqu’au mois d’octobre 2021.

image