10 septembre 2019
Capsule parents
Programmes d’insertion sociale au CFM : beau tremplin entre l’école et le marché du travail!
Par: Le Clairon de Saint-Hyacinthe et région

Dynamique et sportif, Sébastien Charpentier a terminé son programme de formation et se prépare à intégrer le marché du travail à temps plein. Voici le parcours inspirant d’un jeune homme fort attachant.

Parcours scolaire

De 8 à 21 ans, Sébastien a fréquenté l’école René-Saint-Pierre, une école primaire et secondaire spécialisée dédiée exclusivement à une clientèle ayant des besoins particuliers. Dans le cadre de ses études, Sébastien a eu la chance de faire un stage en entretien d’immeuble. Apprécié pour son bon travail, il s’est fait offrir un emploi. Malgré cette belle marque de reconnaissance, il a préféré décliner l’offre afin de continuer ses études. C’est donc au Centre de formation des Maskoutains (CFM), dans l’un des programmes de formation à l’insertion sociale (IS), qu’il a préféré poursuivre son chemin.

Programme insertion sociale (IS)

Les programmes d’insertion sociale (IS) ont pour but de permettre à toute personne de 16 ans et plus vivant des difficultés d’adaptation sur les plans psychique, intellectuel, social ou physique (exemples : déficience intellectuelle légère, trouble du spectre de l’autisme, santé mentale, traumatisme crânien, difficultés d’apprentissage) d’avoir accès à un cheminement personnel favorisant l’acquisition de compétences de base dans l’exercice de ses activités et rôles sociaux.

Au CFM, ces programmes de formation sont offerts à travers des projets stimulants et concrets : IS Camé-Léon (friperie), IS Camé-recycle (recyclage, récupération, compostage), IS Vélo (usine-école Action Sport Vélo) et IS Cafétéria. En plus des tâches liées au programme, les participants ont des ateliers de cuisine, de nettoyage (triage, lavage, séchage), d’hygiène de vie, d’arts, d’activités physiques, d’économie et de vie en cohabitation.

Pendant près de 3 ans, Sébastien a fait partie du programme IS Camé-Léon Friperie. Très vite, il était reconnu pour son efficacité et son sens de l’initiative. Il aimait se porter volontaire pour accomplir des tâches, donner des idées et s’impliquer. Pas surprenant qu’il ait fait partie du conseil des élèves, qu’il ait été membre de l’équipe pour le Relais pour la vie et qu’il ait été connu comme « le DJ » du CFM.

Au cours de la dernière année, c’est dans le programme IS Cafétéria scolaire que Sébastien a poursuivi ses apprentissages, notamment dans la préparation de repas sur l’heure du dîner pour deux écoles primaires. Il mentionne avoir particulièrement aimé préparer les desserts. Les apprentissages académiques sont intégrés dans l’exécution des tâches des programmes IS, par exemple les mathématiques pour le calcul des quantités. En plus des habiletés, connaissances et compétences acquises tout au long de son parcours au CFM, Sébastien s’est fait plusieurs amis et a reçu plusieurs marques officielles de reconnaissance dont il peut être fier.

Tremplin vers le marché du travail

En juin dernier, Sébastien a pris la décision de quitter le CFM afin de relever un nouveau défi. C’est donc avec émotion, mais aussi avec une belle motivation qu’il a fait le saut du CFM aux Ateliers Transition. En effectuant des travaux de production, il pourra développer les attitudes qui le mèneront vers une intégration réussie sur le marché du travail.

Son conseil pour les jeunes adultes qui, comme lui, ont des besoins particuliers : « Les programmes IS au CFM, c’est une très bonne chose. On peut y apprendre plusieurs tâches. C’est valorisant et très motivant. Les enseignants sont formidables. Ils aident vraiment les élèves à construire leur futur. De plus, ce n’est pas seulement une école, c’est un milieu de vie. Il y a beaucoup d’activités parascolaires et très vite on ressent un sentiment d’appartenance et de groupe. »

Sébastien a aussi une très belle plume. Lors de son passage au CFM, il a participé deux fois au concours Ma plus belle histoire. La première fois, son œuvre n’a pas été sélectionnée. Au lieu de se décourager, il a décidé de relever ses manches et d’écrire une nouvelle histoire l’année suivante qui a été retenue et publiée dans le recueil Ma plus belle histoire de mars 2019! C’est ainsi qu’une page se tourne pour Sébastien. Une chose est certaine, il ne sera jamais question pour lui de rester assis à ne rien faire!

Pour plus d’information sur les programmes de formation IS offerts au CFM, communiquez avec Céline Lemaire, conseillère en formation scolaire, au 450 771-2930, poste 6701.

Karine Bernier, c.o., CSSH

image