24 septembre 2019
Objectif santé
Pour ou contre le jeûne intermittent?
Par: Le Clairon de Saint-Hyacinthe et région

Le jeûne intermittent est en vogue. Cette approche qui consiste à manger peu ou pas durant certaines plages horaires se décline en trois catégories : le jeûne alternatif (jeûner une journée par semaine), le jeûne modifié (manger le quart de ses besoins en calories de deux à trois jours par semaine) et le jeûne avec alimentation limitée dans le temps (par exemple, manger seulement entre midi et 16 h). Vous songez à essayer le jeûne intermittent? Pour prendre une décision éclairée, considérez deux visions opposées sur le sujet.

Ses défenseurs prétendent qu’il :

  • Permet la perte de poids (réduit la quantité de calories ingérées sans avoir à changer son alimentation);
  • Nettoie l’organisme et abaisse le taux d’insuline;
  • Réduit le taux de mauvais cholestérol;
  • S’intègre, pour certains, dans une démarche spirituelle.

Ses détracteurs répondent que :

  • La masse perdue n’est pas plus importante qu’avec une autre façon de limiter l’apport calorique;
  • L’insuline n’est pas à fuir, le danger se trouvant plutôt dans la quantité de nourriture ingérée;
  • Le taux de mauvais cholestérol diminue autant si l’on mange moins en général;
  • Certains individus ne devraient pas sauter de repas (diabétiques, femmes enceintes, athlètes…);
  • Des effets indésirables (problèmes de concentration, somnolence, irritabilité…) peuvent se faire sentir.

Vous voulez modifier vos habitudes alimentaires pour perdre du poids? Consultez d’abord un professionnel de la nutrition!

image