14 avril 2020
Portrait de la situation de la COVID-19 : des chiffres par municipalité sont disponibles
Par: Le Clairon de Saint-Hyacinthe et région

Le CISSSME a également annoncé dans les derniers jours que le stationnement de toutes ses installations est dorénavant gratuit, tant pour la clientèle que pour le personnel et les bénévoles, et ce, pour une période de quatre semaines. Cette mesure vise à réduire les risques de transmission associés à la manipulation des billets de stationnement et à l’utilisation des bornes de paiement. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Depuis jeudi dernier, il est mainte-nant possible d’avoir accès au nombre de cas confirmés de COVID-19 par municipalité, selon une nouvelle cartographie rendue publique par la Direction de santé publique (DSP) de la Montérégie.

À Saint-Hyacinthe, 13 personnes ont reçu un résultat positif à leur test de dépistage selon la première mise à jour effectuée et la seule disponible au moment de mettre sous presse vendredi après-midi. Du côté de Saint-Pie, on en comptait 8 au même moment.

Dans toutes les autres municipalités de la MRC des Maskoutains, moins de cinq cas ont été recensés dans chacune d’entre elles. Pour des enjeux de confi-dentialité, la DSP de la Montérégie ne dévoile pas les chiffres précis lorsque moins de cinq cas sont répertoriés à un endroit déterminé.

C’est la première fois que la DSP de la Montérégie se montre aussi précise dans le partage de ses données. Depuis le début de la semaine, elle avait commencé à partager le nombre de cas confirmés par MRC. En date de mercredi dernier, il y en avait 26 pour la MRC des Maskoutains.

La directrice régionale de santé publique, Dre Julie Loslier, avait rappelé dans les derniers jours qu’il fallait prendre ces chiffres avec un grain de sel puisque le nombre de cas déclarés ne reflète pas nécessairement la réalité étant donné que les tests pour la COVID-19 sont réservés aux personnes plus vulnérables et aux travailleurs des services essentiels. Des Montérégiens peuvent donc être atteints de la maladie, mais ne subiront pas de test.

CLINIQUE DÉSIGNÉE D’ÉVALUATION

Depuis quelques jours, le Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Est (CISSSME) compte sur son territoire quatre cliniques désignées d’évaluation (CDÉ), dont une à Saint-Hyacinthe, au CLSC des Maskoutains. La clinique d’évaluation et de dépistage qui s’y trouvait déjà depuis la mi-mars a été convertie en CDÉ afin de respecter les nouvelles priorisations du ministère de la Santé et des Services sociaux.

« Ces cliniques ont le mandat de procéder à l’évaluation médicale de tout patient qui désire une consultation médi-cale de première ligne et qui présente des symptômes d’allure grippale, de gastroentérite ou s’apparentant à ceux de la COVID-19 », peut-on lire dans un communiqué du CISSSME.

Les CDÉ sont ouvertes sept jours par semaine, de 8 h à 20 h. Il faut néanmoins téléphoner au 450 644-4545 préalablement afin d’obtenir une évaluation clinique par une infirmière avant d’y être redirigé. L’achalandage varie d’une journée à l’autre, indique le conseiller aux relations médias et ministérielles du CISSSME, Hugo Bourgoin. Il précise néanmoins que la clinique a la capacité d’y accueillir plus d’une centaine de personnes quotidiennement.

Par ailleurs, le CISSSME a procédé à l’embauche de plus de 370 profes-sionnels pour prêter main-forte dans les installations du territoire Richelieu-Yamaska. Des besoins au niveau du personnel soignant, du personnel de soutien et des intervenants en protec-tion de la jeunesse sont toujours à combler.

image