3 mars 2020
Initiatives et réalisations maskoutaines
Place à la Résidence Marie-Luce-Labossière – Groupe Excelsoins
Par: Le Clairon de Saint-Hyacinthe et région

Sur la photo, dans l’ordre habituel, des représentants du conseil d’administration de la Fondation Denis-Chartier : Ray-Marc Dumoulin, Françoise Nadeau, sœur Lise Chabot, Dr Gilles Viens et Benoit Chartier. À droite de l’image, Christine Bélanger, vice-présidente exécutive Qualité et soins infirmiers du Groupe Excelsoins, Christian Archambault, président fondateur du Groupe Excelsoins, Julie Bouffard, directrice générale de la résidence Marie-Luce-Labossière, et Yves Desjardins, vice-président Opérations du Groupe Excelsoins.Photothèque | Le Courrier ©

Quelques jours après avoir acquis la Maison Marie-Luce-Labossière de la Fondation Denis-Chartier, le nouveau propriétaire, le Groupe Excelsoins, annonce des travaux de rénovation majeurs ainsi qu’un projet d’agrandissement de cette résidence d’hébergement et de convalescence pour personnes âgées.

« Nous prévoyons agrandir la résidence en ajoutant entre 50 et 75 unités d’hébergement supplémentaires sur une période de deux ans », a indiqué avec enthousiasme Christian Archambault, président du groupe Excelsoins.

Actuellement, cette résidence située sur l’avenue Bourdages Sud héberge 68 résidents sur les 75 chambres que compte l’édifice. M. Archambault évalue à 200 000 $ l’ajout d’un nouveau logement appelé unité de soins en raison des services d’infirmières inclus dans le prix du loyer.

Dans l’immédiat, la direction prévoit des travaux de rénovation majeurs de l’établissement. « Nous allons reconfigurer l’aire de réception et donner un look bistro à la salle à manger », a précisé le président du Groupe Excelsoins.

Pour offrir des soins et des services personnalisés aux résidents, la Maison Marie-Luce-Labossière emploie une cinquantaine de salariés.

Fondation Denis-Chartier

La Fondation Denis-Chartier s’est départie le 2 février de cette résidence en cédant l’immeuble et la gestion des services au Groupe Excelsoins. Le montant de la transaction n’a pas été dévoilé.

Les partenaires impliqués dans cette vente avaient organisé la semaine dernière une conférence de presse à la résidence.

« En vendant la Maison Marie-Luce-Labossière, nous tournons la page sur 25 ans de plaisir, d’amour et de joie à opérer cette résidence », a mentionné Benoit Chartier, président de la Fondation Denis-Chartier.

« La Fondation poursuivra sa mission de bienfaisance en aidant financièrement des œuvres de charité situées dans la grande région de Saint-Hyacinthe », s’est engagé M. Chartier.

Locataire depuis 1995, la Fondation Denis-Chartier est devenue propriétaire des lieux en recevant, sous forme de don, la Maison Marie-Luce-Labossière qui appartenait aux Sœurs de la Charité pour un dollar symbolique en 2012.

Le nouveau propriétaire mise beaucoup sur l’organisation d’activités pour briser l’isolement. « Nous voulons créer des clubs dans le but de rassembler des gens qui ont des intérêts communs, a mentionné Christian Archambault. Nous souhaitons accompagner davantage les résidents en créant un milieu de vie agréable. »

En acquérant la Maison Marie-Luce-Labossière (qui devient Résidence Marie-Luce-Labossière – Groupe Excelsoins), l’entreprise possède maintenant huit résidences au Québec destinées aux personnes en perte d’autonomie physique et/ou cognitive. Créé en 2017, le Groupe Excelsoins héberge 900 personnes et compte 700 employés.

image