3 mars 2020
Objectif santé
Passage à l’heure avancée : ses effets sur la santé
Par: Le Clairon de Saint-Hyacinthe et région

Votre corps s’occupe de réguler une foule de fonctions grâce à l’hypothalamus, une petite zone de votre cerveau qui agit comme une horloge. Cette dernière garde une trace du temps en tenant compte de votre socialisation, de la fréquence de vos repas, de la température environnante et de l’ensoleillement, et ce, tout au long de l’année. Or, le passage à l’heure d’été bouleverse abruptement l’horaire de cette horloge, ce qui a des impacts sur la santé.

À court terme
Différentes études ont observé une augmentation des crises cardiaques après un changement d’heure. Certaines recherches ont d’ailleurs souligné que ces cas sont 24 % plus élevés que la normale le lundi suivant le passage à l’heure avancée.

Les effets se font aussi sentir dans les salles d’urgence, où les visites sont plus nombreuses en raison d’accidents de la route ou de travail découlant de répercussions cognitives. Il en va de même pour la santé mentale, car le changement des habitudes de sommeil peut entraîner un trouble affectif saisonnier (TAS) et exacerber certaines conditions, comme la dépression et l’anxiété.

À long terme
Le passage à l’heure d’été engendre un phénomène appelé « décalage horaire social », qui fait état d’une désynchronisation entre vos horloges biologique et sociale. Plusieurs études ont repéré une association entre ce décalage horaire et l’obésité, le tabagisme, la consommation d’alcool, la dépression et les symptômes cardiovasculaires. Les recherches ont également établi un lien entre le stress subi par le corps durant le décalage et les risques de problèmes cardiovasculaires et endocriniens.

Si vous avez tendance à souffrir du changement d’heure, pensez à ajuster progressivement vos habitudes de sommeil durant la semaine précédente.

image