6 mai 2020
Ne faites surtout pas de feux à ciel ouvert
Par: Le Clairon de Saint-Hyacinthe et région

Un feu à ciel ouvert a dégénéré le 24 avril sur le rang Quintal à Saint-Liboire. Photo Adam Bolestridge

Depuis le 23 avril, le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, en collaboration avec la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU), allonge la liste des secteurs où il est interdit de faire des feux à ciel ouvert en forêt ou à proximité. L’interdiction vise maintenant tout le sud du Québec, dont la Montérégie.

La raison principale de cette nouvelle mesure est le souci de « préserver la capacité opérationnelle de la SOPFEU et celle des services de sécurité incendie municipaux durant la pandémie, et ce, en limitant les risques de propagation du virus lorsque les pompiers répondent à des alertes », indique-t-on par voie de communiqué. La Ville de Saint-Hyacinthe ajoute que la vigilance est particulièrement de mise au printemps, « car le combustible de surface, composé d’herbe sèche, de brindilles ou de mousse, s’enflamme facilement et risque de propager le feu à la forêt environnante ».

C’est d’ailleurs ce qui est arrivé le 24 avril, au lendemain de cette interdiction de feux à ciel ouvert, sur le 4e Rang à Saint-Hyacinthe, nécessitant l’intervention de 10 pompiers pour combattre un feu de broussaille. « C’était un feu de branches qui s’est répandu à l’aide du vent, brûlant de 5 à 7 acres de terrain », relate la directrice des communications de la Ville de Saint-Hyacinthe, Brigitte Massé, précisant que les phragmites dans les fossés se sont rapidement enflammés et ont contribué à la propagation du feu. Il n’y a toutefois pas eu de blessés.

D’autres feux de broussaille ont pris naissance non loin au cours des derniers jours, notamment à Saint-Liboire, à Sainte-Cécile-de-Milton et sur le mont Saint-Bruno. La SOPFEU rappelle qu’en vertu de l’article 239 de la Loi sur l’aménagement durable du territoire forestier (chapitre A-18.1), ceux qui contreviennent à une ordonnance d’interdiction de faire des feux sont passibles d’une amende.

image