22 septembre 2020
Subvention de 28,6 M$
Modernisation de trois infrastructures d’eau dans la région
Par: Le Clairon de Saint-Hyacinthe et région

Étaient présents au Centre de congrès de Saint-Hyacinthe pour l’annonce d’investissements importants dans les infrastructures d’eau : Chantal Soucy, députée de Saint-Hyacinthe; Christian Martin, maire de Saint-Damase; Claude Corbeil, maire de Saint-Hyacinthe; Claude Vadnais, maire de Saint-Liboire; et Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales et de l’Habitation. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Vue d’ensemble du site de l’usine d’épuration de Saint-Hyacinthe, où se retrouve également l’usine de biométhanisation. Photo Ville de Saint-Hyacinthe

Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, et Chantal Soucy, députée de Saint-Hyacinthe, ont annoncé dernièrement le financement de trois projets qui permettront de moderniser les réseaux municipaux d’alimentation en eau potable, de gestion des eaux pluviales et de collecte des eaux usées dans la circonscription de Saint-Hyacinthe.

Les trois projets sont la mise aux normes de l’usine d’épuration de Saint-Hyacinthe, la mise aux normes de l’usine de filtration de Saint-Damase ainsi que le prolongement de l’égout et de l’aqueduc des rues Morin et Deslauriers et le déplacement du poste Morin à Saint-Liboire. Ces projets visent à remplacer des conduites d’eau potable, d’eaux usées et d’eaux pluviales, à installer de nouvelles conduites d’eaux pluviales et à restaurer les tronçons de routes et de terrassement où les travaux auront lieu.

Le gouvernement fédéral y investit plus de 14,3 M$ sous le volet Infrastructures vertes du plan Investir dans le Canada. Le gouvernement du Québec y investit également plus de 14,3 M$ provenant du Fonds pour l’infrastructure municipale d’eau (FIMEAU). Au total, le projet de Saint-Hyacinthe recevra 25,2 M$, celui de Saint-Damase 2 164 800 $ et celui de Saint-Liboire 1 272 000 $.

En ce qui concerne Saint-Hyacinthe, ces importants montants couvriront environ 75 % des coûts de la mise à jour de l’usine d’épuration, dont la construction date des années 1980. Le projet, évalué à 33,8 M$, consistera à installer de nouveaux équipements de traitement plus performants, à la fine pointe de la technologie, dans des espaces déjà réservés à cette fin sur le site de l’usine et à travers la filière de traitement existante.

La mise aux normes aura ultimement pour effet d’améliorer la qualité de l’eau traitée rejetée au milieu récepteur fragile que constitue la rivière Yamaska.

Les appels d’offres auront lieu d’ici la fin de l’année et l’échéancier prévoit la fin des travaux pour décembre 2023.

Les contributions fédérales-provinciales font partie de l’investissement massif de 637,8 M$ que les deux gouvernements ont annoncé le 20 août en vue de moderniser les infrastructures d’eau dans la province. Les gouvernements du Canada et du Québec prennent des mesures concrètes pour répondre aux besoins des collectivités en investissant dans des projets d’infrastructures vertes dans toutes les régions du Québec. Les deux gouvernements ont pour priorité d’offrir aux municipalités des infrastructures d’eau modernes et efficaces.

« Cette annonce démontre bien l’importance qu’accorde notre gouvernement à l’environnement. La mise aux normes de nos infrastructures de gestion des eaux usées aura pour effet, notamment, d’améliorer la qualité de l’eau traitée rejetée au milieu récepteur fragile que constitue notre rivière Yamaska. Les besoins de modernisation de nos infrastructures d’eau étaient grands et je suis fière du travail accompli. C’est en collaborant ainsi avec nos partenaires municipaux que nous concrétisons des projets porteurs, et ce, au bénéfice des citoyens d’aujourd’hui et de demain », a affirmé Chantal Soucy, députée de Saint-Hyacinthe, au nom d’Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales et de l’Habitation.

image