5 février 2019
Centre de bénévolat
Les trouvailles de l’Abbé Leclerc du Centre de Bénévolat de St-Hyacinthe
Par: Le Clairon de Saint-Hyacinthe et région

Il fut un temps où les cloches des églises retentissaient régulièrement durant la journée pour resserrer les liens de la communauté. Bien des choses ont changé, mais l’esprit communautaire demeure toujours essentiel en ce 21e siècle.

Cela se manifeste notamment par Les Trouvailles de l’Abbé Leclerc, notre magnifique friperie maskoutaine, dont les cloches de récupération de vêtements ont pignon sur rue dans plusieurs secteurs de la région maskoutaine afin de récupérer des vêtements, des livres et des articles de décoration qui pourront ensuite être vendus à prix modiques.

Nos coquettes cloches pour y déposer vos vêtements et articles

On retrouve ces précieuses cloches sur le stationnement des Galeries St-Hyacinthe, à la Clinique Objectif Santé et Bien-Être (intersection boul. Casavant Ouest et Sainte-Catherine), de même qu’au dépanneur Beau Soir à La Présentation. Ajoutons que le supermarché IGA Famille Jodoin du secteur Douville a installé deux grandes cloches de couleur rouge afin de soutenir l’œuvre de l’Abbé Leclerc, dont la contribution personnelle est inestimable dans la création de cette organisation que plusieurs d’entre nous ont d’abord connue sous le nom de Super comptoir familial.

La boutique des Trouvailles de l’Abbé Leclerc, ouverte au public du mercredi au samedi, est située au 1805, rue des Cascades au centre-ville de Saint-Hyacinthe. C’est une véritable ruche où près de 150 bénévoles, des employés et des personnes en processus de réinsertion en emploi conjuguent leurs efforts pour effectuer la cueillette, trier, emballer, étiqueter, accueillir la clientèle ou recycler les biens et vêtements que la population dépose quotidiennement dans les cloches ou encore directement à la boutique.

Pourquoi le Centre de Bénévolat a-t-il créé cette friperie?

Soulignons que les bénéfices de la boutique sont réinvestis dans plusieurs services du Centre de Bénévolat de St-Hyacinthe. Sommairement, 50 % vont au dépannage alimentaire d’urgence des familles, 30 % contribuent aux services généraux du maintien à domicile de nos aînés, 10 % permettent de financer la clinique d’impôt et de l’aide aux formulaires et, finalement, une dernière portion de 10 % soutient l’atelier de jouets de Noël.

Venez contribuer à la symphonie des cloches

Évidemment, la bonne marche de toutes ces opérations nécessite la précieuse collaboration du public. D’une part, les gens doivent faire un choix judicieux des articles qu’ils déposent puisqu’aucun service de réparation ni de nettoyage n’est disponible à la boutique. Il importe également de bien emballer la marchandise pour éviter qu’elle ne se détériore durant le transport. Le civisme est aussi de mise face aux jolies cloches et à la marchandise qui s’y trouve.

image