21 avril 2020
Les grands deuils de l’été
Par: Le Clairon de Saint-Hyacinthe et région

C’était écrit dans le ciel, il n’y aura pas grand-chose à faire l’été prochain. Pandémie oblige, les grandes activités de la saison esti-vale à Saint-Hyacinthe feront relâche. C’est entre autres le cas de l’Exposi-tion agricole et des Beaux mardis de Casimir. Tour d’horizon.

En premier lieu, les organisateurs de l’Expo agricole ont dû prendre la déci-sion crève-cœur d’annuler la tenue de la 183e édition en raison de la pandémie de COVID-19. Le plus grand festival agri-cole du Québec était programmé du 16 au 25 juillet.

« Nous avons reçu jeudi soir [le 9 avril] une directive du MAPAQ qui recom-mandait l’annulation de toutes les expo-sitions agricoles jusqu’à l’automne », indique Gaston Doré, directeur des communications et de la commercialisa-tion de l’Expo de Saint-Hyacinthe.

Pour la Société d’agriculture de Saint-Hyacinthe, qui chapeaute cette activité, l’annulation de l’édition 2020 de l’Expo représente des pertes finan-cières majeures. « Depuis plusieurs mois, nous avons investi en salaire pour tenir l’Expo. Nous ne pouvons compter sur aucun dédommagement d’assurances puisque nous n’en avons pas en cas d’annulation », mentionnait François Brouillard, directeur général de la Société d’agriculture, lors d’une précé-dente entrevue. En plus des salaires de l’équipe derrière l’Expo, des cachets avaient été versés pour réserver certains artistes.

Pour l’édition 2020, le budget qui y est consacré avoisine les 3 M$. « Nous nous attendons à recevoir de l’aide financière des programmes gouverne-mentaux mis en place pour aider notre organisme et nos employés », souligne M. Doré.

Les personnes qui ont acheté des billets et des passeports pour l’Expo via Internet ou par le biais de la succursale de Buropro Citation obtiendront un remboursement dans les 30 prochains jours. Selon les chiffres de l’organisation, l’Expo agricole a attiré 174 000 visiteurs en 2019.

À la Société d’agriculture de Saint-Hyacinthe, il est difficile de confirmer s’il s’agit de la première fois en 183 ans d’existence que l’Expo agricole est annulée. « Nous avons fait des recher-ches pour savoir si cette annulation représentait une première historique. Hélas, nous ne disposons pas de preuves en raison d’un incendie qui a détruit partiellement nos archives au début des années 60 », mentionne Gaston Doré.

EXPO-CHAMPS ET SUPRÊME LAITIER ANNULÉS

La crise sanitaire mène la vie dure à la Société d’agriculture de Saint-Hyacinthe, qui doit également composer avec l’annulation d’Expo-Champs et du Suprême Laitier, deux autres activités supervisées par cet organisme.

« Nous avons dû annuler à la suite de la demande du gouvernement du Québec d’annuler les festivals et événe-ments prévus jusqu’au 31 août 2020 », indique Gaston Doré, responsable également des communications et de la commercialisation à la Société d’agricul-ture de Saint-Hyacinthe.

Habituellement, Expo-Champs regroupe plus de 300 exposants sur un site de 50 hectares à Saint-Liboire. L’an dernier, les organisateurs avaient comp-tabilisé 17 720 visiteurs. Il y a quelques jours, c’était au tour du comité organisa-teur du Suprême Laitier, une activité prévue les 19 et 20 août à Espace Saint-Hyacinthe, d’annoncer l’annulation de la prochaine édition.

La prochaine activité majeure au calendrier de la Société d’agriculture de Saint-Hyacinthe est le Salon de l’agriculture qui aura lieu les 12, 13 et 14 janvier 2021.

image