12 octobre 2021
Les Galeries St-Hyacinthe – Carré urbain
Par: Le Clairon de Saint-Hyacinthe et région

Le directeur général des Galeries St-Hyacinthe, André Brochu, pose fièrement avec la nouvelle signature corporative du centre commercial. Photothèque| Le Courrier ©

La direction des Galeries St-Hyacinthe a lancé officiellement les festivités soulignant son 50e anniversaire. Plusieurs activités sont à venir pour la clientèle et pour les commerçants.

Pour marquer le coup, les Galeries ont voulu faire peau neuve et changer leur signature corporative. Le quadrilatère commercial et d’affaires adopte désormais le nom des Galeries de St-Hyacinthe, Carré urbain. L’agente des communications et marketing des Galeries, Josianne Jodoin, estime que cette nouvelle appellation témoigne de toute la vigueur et de l’évolution du centre commercial au cœur du Carré urbain que représentent les rues Casavant, Laframboise, Cusson et Daniel-Johnson Ouest.

Le comité du 50e anniversaire a préparé une programmation et des promotions, mais elles seront appelées à se bonifier en fonction des mesures sanitaires qui seront exigées.

Depuis septembre, la clientèle peut admirer l’exposition 50 ans en 50 photos à cinq endroits dans le mail. En octobre, il y aura un concours de citrouilles parmi les commerçants des Galeries et la clientèle sera invitée à choisir son coup de cœur. Le grand concours du 50e permettra aux clients qui font l’achat d’une carte-cadeau d’avoir la chance de gagner un des 10 lots de 1000 $.

Pour les mois de novembre et de décembre, le centre commercial mise sur des partenariats avec Le Courrier de Saint-Hyacinthe et le Collège Saint-Maurice. Un magazine du 50e des Galeries incluant des suggestions cadeaux pour Noël verra le jour et une projection multimédia présentant les 50 années d’histoire du mail sera organisée par les étudiant(e)s du Collège.

Les festivités entourant le 50e anniversaire se dérouleront jusqu’en décembre.

Des histoires qui durent depuis longtemps

Lors du lancement officiel du 50e anniversaire des Galeries St-Hyacinthe, le directeur général André Brochu a voulu faire un petit bout d’histoire avec les commerçants et les employés du centre commercial. « Lorsque je suis arrivé en poste, il y a de ça 38 ans, j’avais de grandes ambitions pour ce centre commercial. Je rêvais d’un concept où la restauration, le commercial, les congrès et l’hôtellerie seraient réunis. Il aura fallu une trentaine d’années pour y arriver. Je suis vraiment fier d’avoir pu participer au développement de notre carré urbain » a souligné M. Brochu. Pour certains, cela fait exactement 50 ans que leur commerce fonctionne et dessert la population de Saint-Hyacinthe. Sur place depuis le jour 1, il y avait la boutique 1850 qui se nommait Pantorama, le IGA qui était un Steinberg, le Jean Coutu, La Source qui était RadioShack, Marie Claire qui était Marie-moi, la Banque Royale RBC et le Salon des Galeries. Au fil des ans, plusieurs boutiques se sont ajoutées pour assurer la pérennité du centre commercial.

Laurent Théoret

image