11 mai 2021
Bilan économique annuel 2020
L’économie maskoutaine résiste
Par: Le Clairon de Saint-Hyacinthe et région

Malgré la situation pandémique qui a provoqué l’un des pires ralentissements économiques globaux de l’histoire, l’économie maskoutaine a tenu tête à la crise et permis aux principaux indicateurs de croissance de se maintenir à flot en 2020. C’est ce qui ressort du bilan économique annuel pour le territoire de la grande région de Saint-Hyacinthe qui a été présenté par Saint-Hyacinthe Technopole et la MRC des Maskoutains.

L’emploi manufacturier revient à son niveau prépandémie

Le secteur industriel est sans doute celui qui a le moins été affecté par la crise. En 2020, ce sont tout de même 109 projets d’expansion industriels qui ont été réalisés sur le territoire de la ville de Saint-Hyacinthe, dont quatre démarrages. Ceux-ci ont généré des investissements globaux de près de 134 M$ dans l’économie locale.

Bien qu’il s’agisse d’un niveau d’investissement légèrement sous la moyenne des 10 dernières années, ce résultat surpasse les attentes. D’ailleurs, ces performances ont permis à l’économie maskoutaine de récupérer la quasi-totalité des emplois manufacturiers perdus en cours d’année à cause de la crise. À la fin de l’exercice 2020, le nombre d’employés dans les usines de Saint-Hyacinthe s’établissait à 9994 personnes, soit près de 99 % du niveau de l’année précédente. Une baisse nette de 132 emplois qui représente un recul d’à peine plus de 1 %. Les projets de nature industrielle réalisés en cours d’année auront tout de même permis la création de 389 nouveaux emplois en usines, soutenant ce rattrapage.

32 nouveaux commerces à Saint-Hyacinthe

Le secteur commercial de Saint-Hyacinthe a enregistré une performance étonnamment satisfaisante compte tenu du contexte. Sur l’ensemble de l’année, le volume d’investissement de ce secteur a atteint un peu plus de 15,3 M$, soit 7 % de plus qu’en 2019.

Saint-Hyacinthe Technopole a recensé l’ouverture de 32 nouveaux établissements commerciaux sur son territoire en 2020, soit cinq de plus que l’année précédente. Pour la même période, 21 fermetures ont toutefois été recensées, dont un certain nombre qui n’est pas lié directement à la pandémie. Le taux d’occupation des espaces commerciaux s’établissait à 90,11 % à la fin de l’année.

Le secteur touristique le plus durement affecté

Pratiquement en mode « pause » depuis le début de la crise sanitaire, le secteur touristique de la grande région de Saint-Hyacinthe a pour sa part été durement affecté en 2020. En ce qui concerne le segment du tourisme d’agrément, la saison touristique a souffert de l’annulation de 26 événements, fêtes et festivals grand public sur la trentaine que compte normalement la région. Fort heureusement, le tourisme de proximité a eu la cote en saison estivale et automnale. Cela a permis à près de la moitié des sites touristiques du territoire de maintenir leur niveau d’achalandage.

En tourisme d’affaires, l’impact de la pandémie a aussi été majeur. Pour la dernière année, la région a accueilli seulement 25 congrès et événements d’affaires d’envergure alors qu’il avait, depuis 2018, repris le rythme d’une centaine d’événements, plus précisément 123 en 2019. Au moins 102 événements prévus en 2020 n’ont pu se réaliser, entraînant une baisse de 80 % des dépenses des visiteurs liés à ceux-ci.

49 M$ en investissements manufacturiers dans les municipalités rurales de la MRC

Les entreprises manufacturières des 16 municipalités rurales de la MRC des Maskoutains ont investi un peu plus de 49 M$ en 2020, ce qui représente une diminution d’environ 28 % par rapport à l’année précédente. Une large partie de ces investissements a été partagée entre les municipalités de Saint-Pie (24,8 M$), Saint-Valérien-de-Milton (6,5 M$), Saint-Dominique (5,8 M$), Saint-Hugues (5,7 M$) et Saint-Damase (3,7 M$). Quarante-quatre nouveaux emplois y ont été créés en usine, pour un recul net de 412 emplois si on soustrait les rationalisations enregistrées.

Cela porte donc le bilan manufacturier 2020 pour l’ensemble du territoire de la MRC, incluant Saint-Hyacinthe, à un total d’investissements industriels de 183 M$. L’économie de la région a généré 433 nouveaux emplois en industries, mais a toutefois enregistré un recul net de l’emploi de 544, soit l’équivalent de près de 4 % de l’emploi manufacturier total.

image