24 septembre 2019
Initiatives et réalisations Maskoutaines
Le week-end du bon goût!
Par: Le Clairon de Saint-Hyacinthe et région

Un aperçu du Weekend à Manon en 2018. Photothèque | Le Courrier ©

Dans le décor de son tout récent Albert Café, Manon Robert est en plein dans les préparatifs pour son événement gourmand Le Weekend à Manon, les 28 et 29 septembre, de 10 h à 17 h. Pour cette cinquième édition, la propriétaire des Passions de Manon promet un décor plus coloré, avec une nouvelle image de marque complètement rajeunie, question de souligner aussi les 20 ans de l’épicerie fine.

« Mes 36 fournisseurs qui seront sur place à l’extérieur seront tous placés dans des tentes en pointe colorées avec un tapis vert au centre de l’allée. Les gens qui souhaiteront faire des achats pourront remplir un petit calepin avec les produits qu’ils désirent et entrer à l’intérieur ensuite où j’aurai toute une équipe dédiée pour préparer les commandes des visiteurs. Nous souhaitons axer l’événement sur le bon service à la clientèle, c’est notre priorité », indique Manon Robert.

Parmi les artisans du goût qui seront sur place, nous pouvons noter des assaisonnements à la manière de crayons comestibles, l’exquis ail noir d’Ail en noir et blanc de Saint-Pie, les caramels de La Lichée, les pralines à l’érable de la Maison Pra, de l’huile de citrouille d’Autriche, les toujours attendus panettone de Noël, des meringues pomme cannelle des Cupcakes de Coquelikot et plusieurs autres produits que les gens pourront goûter gratuitement. « Le but du Weekend est vraiment de promouvoir les produits, les nouveautés à venir pour le temps des fêtes et de permettre la rencontre avec les gens derrière ces produits. Nous sommes là pour mettre un produit d’exception dans votre quotidien. »

À un rythme effréné

Si le téléphone sonne sans arrêt pour Manon Robert et que les courriels entrent aussi vite, de nouveaux atouts se joignent également à son équipe pour soutenir tous les projets qui rayonnent autour de l’épicerie fine. Boutique en ligne en évolution, création de sa maison d’importation privée LPM, jury pour le prix Épicure du Salon de l’épicerie fine de Paris, Manon Robert croit sincèrement que cela l’a fait évoluer et a fait avancer l’entreprise à un rythme fou.

« C’est sûrement la dernière année du Weekend à Manon tel qu’on le connaît depuis cinq ans. Nous verrons pour l’an prochain et disons que nous lançons un peu la balle à la SDC pour réfléchir à tout cela. Nous carburons aux projets, mais nous restons bien ancrés dans le moment présent », conclut-elle.

image