19 mai 2020
Sport récréatif régional
Le soccer et le dek hockey de la LSM en congé prolongé
Par: Le Clairon de Saint-Hyacinthe et région

Si Québec donnera le feu vert au déconfinement sportif progressif à partir de demain, en permettant entre autres la pratique de sports individuels comme le golf et le tennis, il en va tout autrement des sports collectifs. Les différentes ligues et organisations sportives nagent dans l’incertitude ne sachant pas trop sur quel pied danser en ce qui concerne nombre de sports récréatifs.

La Ligue de soccer Montérégie, qui rayonne autour de Saint-Hyacinthe, a pour sa part tranché : il n’y aura pas de saison 2020 en raison de la pandémie.

Plusieurs centaines de jeunes joueurs de soccer ne pourront fouler les terrains cet été en périphérie de Saint-Hyacinthe.

La Ligue de soccer Montérégie (LSM), qui regroupe 14 municipalités, dont six sur le territoire de la MRC des Maskoutains, a annoncé l’annulation de sa prochaine saison en raison du contexte actuel. Cette ligue, non fédérée par Soccer Québec, permet chaque été aux jeunes de 5 à 17 ans des municipalités de Saint-Damase, Saint-Dominique, Sainte-Hélène, Saint-Liboire, Sainte-Madeleine et Saint-Pie de pratiquer leur sport favori. Plus de 200 équipes y participent habituellement.

« On a eu une rencontre téléphonique entre toutes les municipalités et la majorité a convenu qu’il valait mieux annuler la saison », a mentionné le président de la LSM, Yvon Blanchette.

Il en va de même pour la ligue de dek hockey de la LSM, qui regroupe quatre municipalités, soit Saint-Dominique, Saint-Damase, Saint-Pie et Saint-Liboire. Même si les autorités gouvernementales n’ont pas encore statué définitivement quant à l’impact de la pandémie sur les activités sportives cet été, la LSM ne sentait pas que les conditions allaient être favorables à la tenue d’une saison. « Honnêtement, on ne voit pas quand ça va débloquer », avoue M. Blanchette.

Si toutefois la situation devait s’améliorer dans les prochaines semaines, il pourrait être proposé que les joueurs puissent disputer des matchs amicaux avec ceux des municipalités voisines, si celles-ci le désirent, a-t-il ajouté. Dans un communiqué annonçant l’annulation des activités de la LSM, Yvon Blanchette a néanmoins encouragé « les jeunes et moins jeunes à maintenir un mode de vie sain et actif, et ce, malgré les circonstances ».

Le FC Saint-Hyacinthe en attente

Du côté du FC Saint-Hyacinthe, on est toujours en attente de directives du gouvernement et de la santé publique en lien avec la prochaine saison.

« C’est certain que ce ne sera pas une saison normale, mais on essaie de voir comment on pourrait trouver une façon pour que les jeunes puissent toucher au ballon, qu’ils puissent voir leurs amis, en plus de garder leur intérêt pour le soccer », mentionne la directrice générale du FC Saint-Hyacinthe, Andrée Bergeron.

Soccer Québec a déposé un plan de reprise aux autorités, mais la fédération est toujours en attente de réponses. Le plan proposé s’articule en deux phases, soit une première axée sur l’entraînement individuel et le développement des habiletés, en respect de la distanciation sociale, puis une deuxième comportant une progression vers des situations de jeux et des matchs si le contexte le permet. « On ne se cachera pas que l’intérêt principal est de jouer des matchs, reconnaît Mme Bergeron. S’il n’y a pas de matchs cet été, ça risque d’être plus difficile, il va falloir être vraiment amusants dans nos activités [pour que les jeunes embarquent]. »

Elle soutient du même coup que la priorité, si saison il y a, est que les joueurs puissent « avoir du plaisir sans craindre d’attraper quelque chose ». Elle tient également à rassurer les parents quant aux inscriptions déjà payées, mentionnant qu’elles seront remboursées advenant l’annulation de la saison. Mme Bergeron s’attend à ce que la situation se clarifie d’ici le début du mois de juin.

image