29 septembre 2020
Aménagé pour les personnes vivant avec un handicap
Le parc Sacré-Cœur innove
Par: Le Clairon de Saint-Hyacinthe et région

Tous les Maskoutains sont invités à s’approprier, dès maintenant, le nouveau parc Sacré-Cœur, situé à l’intersection du boulevard Laframboise et de la rue Papineau. Photothèque | Le Courrier ©

La directrice générale du Centre de services scolaire de Saint-Hyacinthe (CSSSH), Caroline Dupré, et le maire de la Ville de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil, ont procédé à l’inauguration du parc Sacré-Cœur, l’un des premiers parcs 100 % accessibles aux personnes handicapées, dans la grande région de Saint-Hyacinthe.

Situé devant l’école René-Saint-Pierre, le parc Sacré-Cœur a été entièrement conçu pour les personnes ayant un handicap. « Il se veut d’être un milieu inclusif qui sera utilisé tant par les élèves de l’école que par les membres de la communauté. Cette réalisation permettra aux personnes ayant des besoins particuliers d’avoir accès à un environnement extérieur stimulant, adapté et sécuritaire », indique Mme Dupré.

« Jusqu’à maintenant, l’école disposait de très peu d’espace de jeux extérieurs, si bien qu’il fallait souvent fermer la rue pour que les élèves puissent dépenser leur énergie. L’inauguration de ce parc est donc une excellente nouvelle puisque les élèves auront enfin un lieu extérieur adéquat et des modules spécialement adaptés à leurs besoins », ajoute Éric Ouellet, directeur de l’école René Saint-Pierre.

L’école René-Saint-Pierre offre de l’enseignement primaire et secondaire aux élèves ayant des besoins particuliers, notamment des élèves polyhandicapés.

Particularités du parc

L’aménagement du parc s’appuie sur les recommandations de différents experts, d’organismes communautaires et sur l’expérience du personnel scolaire de l’école René-Saint-Pierre. Il tient compte des différentes capacités des personnes ayant un handicap afin qu’elles puissent vivre une expérience répondant à leurs besoins et à leurs aspirations. Les composantes de jeu choisies visent l’exploration tactile, motrice, cognitive et sensorielle.

L’un des modules de jeu est accessible à tous, grâce à sa rampe d’accès. Les sentiers de marche asphaltés sont assez larges pour circuler en fauteuil roulant, avec un accompagnateur. Une aire de jeu gazonnée a été conservée pour le jeu libre et les activités physiques.

« Après de nombreuses consultations avec le milieu communautaire, nous pouvons être heureux de ce lieu où prime une parfaite inclusion sociale. Les responsables du projet ont réussi à offrir un espace de jeu sécuritaire et accessible pour les utilisateurs », explique le maire Claude Corbeil.

Choix du nom

Le nom du parc a été proposé par la Ville de Saint-Hyacinthe, puis a fait l’objet d’une consultation auprès du conseil d’établissement de l’école René-Saint-Pierre. Il a ensuite été officiellement adopté par le CSSSH. Choisi pour sa valeur patrimoniale, le nom Sacré-Cœur permettra d’honorer la mémoire des 46 personnes qui ont perdu la vie lors du tragique incendie du Collège Sacré-Cœur en 1938, précédemment situé sur ce terrain.

Il rappelle aussi la présence de l’église Sacré-Coeur-de-Jésus, un pan important de l’histoire maskoutaine. À cet effet, la Ville de Saint-Hyacinthe aménagera un lieu de commémoration à l’arrière du parc.

Un projet mobilisateur

L’inauguration du parc est le fruit d’une grande mobilisation du milieu. Tout d’abord, la Ville de Saint-Hyacinthe, principal partenaire du projet, a contribué généreusement à la réalisation du parc et continuera de s’impliquer pour l’entretien de celui-ci. Plus d’une trentaine d’organismes, d’entreprises et de personnes ont aussi grandement contribué financièrement à ce projet.

Il va sans dire que ce projet n’aurait pu se concrétiser sans la précieuse contribution de ces personnes dévouées. À cet effet, une plaque souvenir sera installée dans le parc afin de souligner cette importante mobilisation de la communauté.

image