9 mars 2021
Initiatives et réalisations maskoutaines
Le Mérite technologique agroalimentaire 2021 remis à Pierre Perreault
Par: Le Clairon de Saint-Hyacinthe et région

Pierre Perreault, diplômé de l’ITA en horticulture légumière et fruitière, a reçu le Mérite technologique agroalimentaire 2021. Il pose ici en compagnie de sa conjointe, Michelle St-Pierre. Photo gracieuseté

Le Mérite technologique agroalimentaire 2021 a été décerné à Pierre Perreault, diplômé de la promotion de 1976 du programme d’horticulture légumière et fruitière de l’Institut de technologie agroalimentaire (ITA), campus de Saint-Hyacinthe.

Cet honneur lui a été accordé le 3 février à l’occasion du 22e déjeuner-conférence de l’Association des technologues en agroalimentaire (ATA) qui avait pour thème « Formation technique et technologique en agroalimentaire : une vision pour le futur ». Cette activité s’est déroulée en ligne, en marge du Salon de l’agriculture.

Pierre Perreault compte 45 années de carrière, au fil desquelles il est devenu une personnalité marquante, tant pour les producteurs agricoles que pour ses collègues. Il a travaillé d’abord pour la raffinerie de sucre de Mont-Saint-Hilaire, puis pour la Coopérative agricole de La Présentation, qui a fusionné en 1988 avec la Coopérative de Sainte-Rosalie pour devenir Comax.

M. Perreault est reconnu comme un expert du domaine des grandes cultures. Ce professionnel de terrain possède une maîtrise des normes techniques qui sont en constante évolution et il a toujours réussi à les adapter aux conditions particulières de chaque parcelle de terre. Excellent vulgarisateur, il a formé de nombreux jeunes, technologues et agronomes nouvellement arrivés chez Comax.

Enfin, M. Perreault s’est également engagé durant plusieurs années au sein de l’ATA, notamment dans l’organisation du déjeuner-conférence annuel de l’Association.

« L’Institut se réjouit de cette distinction qui est décernée à l’un de ses diplômés. Nous félicitons chaleureusement M. Perreault pour ses accomplissements et pour son parcours professionnel exceptionnel. Nous le remercions d’avoir contribué ainsi au rayonnement de l’Institut », a commenté Louise Leblanc, sous-ministre adjointe à la formation bioalimentaire au ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ) et responsable de l’ITA.

Remis chaque année par l’ATA, le Mérite technologique agroalimentaire vise à rendre hommage à une ou à un technologue qui, par son travail et par ses réalisations, a contribué de manière exceptionnelle au développement du secteur agroalimentaire, à la promotion de la profession de technologue et, de façon générale, au progrès de la société québécoise.

Déjeuner-conférence

Depuis une vingtaine d’années, l’ATA organise annuellement un déjeuner-conférence en collaboration avec l’ITA. « Cet important rendez-vous permet aux technologues diplômés d’actualiser leurs connaissances sur les grandes questions qui touchent l’agriculture d’aujourd’hui. Il représente également un lieu de rassemblement et de rencontre pour les technologues qui sont à l’œuvre dans les différents secteurs de l’agroalimentaire », a expliqué Vincent Giasson, président de l’ATA.

À cette occasion, Mme Leblanc a donné une conférence sur la formation de nature technologique offerte au Québec. « L’agroalimentaire constitue un secteur spécialisé de plus en plus complexe, notamment en raison des impératifs accrus de productivité et d’innovation auxquels doivent se soumettre les entreprises. Cette complexité induit dans son sillage de nouvelles compétences à acquérir et des besoins de formation supplémentaires pour la main-d’œuvre qui s’y consacre, a-t-elle expliqué.

Le Québec est le seul endroit au Canada où on forme des technologues en agroalimentaire au moyen d’un programme de trois ans. Les technologues formés ici possèdent de solides compétences techniques et scientifiques et se caractérisent par leur rigueur et leur sens pratique. Une proportion notable de ces technologues a d’ailleurs été formée à l’ITA et s’est taillé une réputation enviable auprès des employeurs et des producteurs agricoles depuis près de 60 ans. »

image