8 avril 2020
Le MAC en soutien aux nouveaux chômeurs
Par: Le Clairon de Saint-Hyacinthe et région

Yvan Boulay, coordonnateur au Mouvement Action Chômage, essaie de répondre aux nombreuses questions des travailleurs qui se retrouvent du jour au lendemain sans emploi en raison de l’arrêt temporaire des activités de nombreuses entreprises de la région. Photothèque | Le Courrier ©

Les courriels, textos et appels télépho-niques affluent en grand nombre au bureau du Mouvement Action Chômage (MAC), un organisme communautaire maskoutain qui défend le droit des travailleurs.

Yvan Boulay, coordonnateur du MAC, et son collègue Yvan Bousquet tentent de répondre aux questions des travailleurs qui se retrouvent du jour au lendemain mis à pied temporairement en raison de la fermeture temporaire de l’entreprise qui les emploie.

« Nous comprenons très bien l’inquiétude des gens. Nous sommes dans une situation d’urgence. Il y a un besoin immédiat de revenus. C’est rare qu’un travailleur dispose de trois mois de salaire pour faire face aux imprévus », indique Yvan Boulay.

Pour Service Canada, le service du gouvernement fédéral qui gère les indemnités de chômage, il s’agit d’une situation sans précédent.

« Une grande partie de la population tombe au chômage en même temps. C’est inédit. On se retrouve dans une situation d’engorgement du système de Service Canada », souligne M. Boulay. Celui-ci constate avec stupeur que, dans certaines familles, les deux parents tombent simultanément au chômage.

Service Canada doit répondre à l’ensemble des provinces du pays touchées par cette crise sanitaire qui devient une crise économique.

Pour le moment, le MAC attend de connaître les détails complets des programmes qui vont s’appliquer pour venir en aide efficacement aux deman-deurs d’emploi, dont le nombre va augmenter de jour en jour.

Au Conseil national des chômeurs (CNC), dont le mandat est la défense et la promotion des droits des chômeurs, on estime qu’Ottawa doit mettre les bouchées doubles pour faire face à cette déferlante de demandeurs de prestations.

« Depuis deux semaine, les mises à pied se comptent par centaines de milliers. Le système surchauffe et les demandes de prestations en ligne explo-sent. C’est un cataclysme au niveau économique », a indiqué dernièrement Pierre Céré, porte-parole du CNC. « C’est le chaos à l’intérieur des bureaux de chômage. La hiérarchie a disparu. Nous constatons que le gouvernement fédéral n’est pas prêt à faire face à cette crise. Il faut simplifier les règles », a estimé M. Céré.

Pour joindre le MAC, les travailleurs sont invités à consulter le site Internet de l’organisme au macsthyacinthe. blogspot.com.

image