29 novembre 2018
Le flair du chien au service des diabétiques
Par: Le Clairon de Saint-Hyacinthe et région

C’est bien connu : par sa seule présence, un animal de compagnie est bénéfique pour lhumain. Ceci dit, certains chiens au flair exceptionnel peuvent littéralement sauver la vie dune personne diabétique en dé­tectant les variations de son taux glycémique, lesquelles peuvent être dangereuses. Appelés chiens dalerte, ces « secouristes à quatre pattes » sont formés par des spécialistes canins.

On ignore encore ce que les chiens d’alerte détectent exactement dans lhaleine ou la sueur dune personne en état d’hypoglycémie. Cependant, des chercheurs de l’Université de Cambridge aux États-Unis ont démontré que lisoprène, un composé chimique volatil et odorant, est davantage présent dans lhaleine humaine lors dune chute de glucose dans le sang. Malgré ses quelque 5 millions de récepteurs olfactifs, lhumain est incapable de reconnaî­tre lodeur subtile de lisoprène. En comparaison, lodorat du chien est environ 60 fois plus sensible.

Lorsquil détecte une baisse de glycémie chez son maître, le chien dassistance aboie, active une alarme ou donne des coups de museau, par exemple.

image