27 juillet 2021
La Providence est bonne pour le Groupe Marcil
Par: Le Clairon de Saint-Hyacinthe et région

Sur la photo dans l’ordre habituel, Daniel Cantin et Pascal Lussier, investisseurs; Michel Allard, entrepreneur général et investisseur;Yannick Pion, entrepreneur en excavation et investisseur, et Anthony Marcil, promoteur et investisseur. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Le Groupe Marcil Immobilier a le vent dans les voiles. Dernièrement, ce promoteur maskoutain a procédé à la traditionnelle pelletée de terre pour annoncer un second projet locatif évalué à 10 M$ qui comptera 44 logements de type condominium répartis dans cinq bâtiments.

Appelé Les Cours Sarazin, ce développement résidentiel sera situé au coin des rues des Seigneurs Ouest et Lambert-Sarazin, dans le quartier La Providence.

« Pour ce projet, nous avons créé un consortium d’investisseurs maskoutains. Je suis honoré d’avoir comme partenaire Michel Allard, des Constructions Grantham de Drummondville », indique Anthony Marcil, président du Groupe Marcil Immobilier.

Les futures unités d’habitation disposeront d’une entrée indépendante, de grande fenestration, de plafonds de neuf pieds et d’une insonorisation de qualité supérieure.

L’offre locative se compose de logements de taille 3 et demie, 4 et demie et 5 et demie.

Actuellement, le Groupe Marcil poursuit le développement du projet domiciliaire Les Cours de Lara, situé sur la rue Saint-Pierre-Ouest, qui représente des investissements de l’ordre de 10 M$. Ce futur ensemble résidentiel regroupera 41 unités locatives réparties dans cinq bâtiments.

L’entreprise termine également la construction du Complexe Daubigny, une nouvelle résidence pour étudiants sur la rue Sicotte. Cet immeuble de quatre étages compte 27 logements meublés et semi-meublés. « L’objectif de mon entreprise est de développer 1000 portes dans les 10 prochaines années », projette Anthony Marcil.

Débutés ce mois-ci, les travaux de construction des Cours Sarazin se termineront en 2024. Le Groupe Marcil prévoit de livrer les premières unités à partir de janvier 2022.

 

Jean-Luc Lorry

image