24 août 2021
La manne pour le centre-ville
Par: Le Clairon de Saint-Hyacinthe et région

La subvention aura pour objectif de dynamiser le centre-ville de Saint-Hyacinthe. Photothèque | Le Courrier ©

Après avoir vécu les contrecoups de la pandémie, la Ville de Saint-Hyacinthe bénéficiera d’une somme de 800 000 $ dédiée à la revitalisation de son centre-ville. Bien que les détails soient loin d’être connus, le montant devra être utilisé pour la relance économique du quartier.

Le ministère de l’Économie et de l’Innovation du Québec a soutenu 19 villes, ayant plus de 30 000 habitants, qui ont été davantage affectées par la pandémie. Ces villes ont passé au moins 90 jours en zone rouge ou sous les mesures spéciales d’urgence.

Selon la directrice des communications de la Ville de Saint-Hyacinthe, Brigitte Massé, peu de détails sont connus. La Ville est à conclure une convention avec le ministère de l’Économie et de l’Innovation afin d’établir les modalités de la subvention. Saint-Hyacinthe devra aussi former un comité, composé de représentants du ministère de l’Économie, du ministère des Affaires municipales et des acteurs du milieu, d’ici le 1er octobre. À savoir qui des acteurs du milieu en feront partie, il est encore trop tôt pour le dire, affirme Mme Massé. Ce comité aura la responsabilité de formuler un plan d’action qui devra être complété au plus tard le 1er décembre.

Le plan d’action pourrait inclure des mesures d’intervention parmi les axes suivants : aide aux entreprises, aménagement du centre-ville, création d’événements, ajout d’infrastructures et de mobilier permanent. Mme Massé n’a pas pu confirmer si des projets déjà sur la planche à dessin, comme la place des spectacles, pourraient en faire partie.

« Ce sera au comité de déterminer le plan d’action. Il faut convenir des projets qui vont se qualifier au programme. L’accueil est très positif. Les besoins sont là évidemment. On va s’assurer que ces sommes-là soient les plus efficaces possible pour nous aider à soutenir notre centre-ville », ajoute Mme Massé.

Le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil, ajoute aussi ne pas avoir davantage d’informations sur la façon dont sera investie la somme. « C’est une excellente nouvelle. On a des projets, des idées. Il reste à parler à nos partenaires et voir comment on va l’utiliser. J’ai des idées, mais je ne m’avancerai pas. [Concernant la place des spectacles], je ne m’avancerai pas non plus. On est 19 villes à avoir cette opportunité-là. On est de celles qui vont trouver des solutions pour investir cet argent-là au mieux pour le centre-ville. »

La SDC prête à collaborer

Le directeur général de la Société de développement commercial (SDC) centre-ville, André Marcotte, est enthousiaste. Il ne sait pas si la SDC pourra en bénéficier ni à quelle hauteur, mais il assure qu’elle répondra à l’appel si elle est invitée à collaborer. « J’imagine qu’on va être contacté sous peu. Évidemment, ce n’est pas que la SDC qui va bénéficier de cet argent-là. On risque de pouvoir avoir accès à une certaine portion pour des projets spécifiques. […] Des idées, j’en ai des tonnes, mais je ne veux pas les dévoiler », souligne-t-il.

Sarah-Eve Charland

image