20 novembre 2019
La Journée de la rivière se déplace à Saint-Thomas-d’Aquin
Par: Le Clairon de Saint-Hyacinthe et région

La Ville de Saint-Hyacinthe a tenu cet automne la 3e édition de la Journée de la rivière, où 2000 végétaux ont été plantés sur les rives du ruisseau Rouge, à Saint-Thomas-d’Aquin. Photo François Larivière | Le Courrier ©

La Ville de Saint-Hyacinthe a tenu la 3e édition de sa Journée de la rivière. Cette année, l’événement s’est déroulé dans le quartier de Saint-Thomas-d’Aquin et a permis de bonifier la bande riveraine sur le lot municipal se trouvant des deux côtés du ruisseau Rouge.

Les différentes activités ont permis de planter plus de 2000 végétaux afin de préserver et de consolider l’effort de rétablissement de l’écosystème de la rivière Yamaska.

« L’année dernière fut un succès! Nous avons donc décidé de conserver la formule qui regroupe les volets scolaire, corporatif et municipal. Pour cette nouvelle édition, nous avons ciblé un quartier résidentiel. Considérant que la berge nord du cours d’eau est adjacente à des maisons, il s’agit d’une belle occasion de sensibiliser les résidents au respect de la bande riveraine et de démontrer les bonnes pratiques », a indiqué le maire Claude Corbeil.

Dans le cadre du volet corporatif, les trois entreprises participantes – l’usine Liberté de Saint-Hyacinthe, les Galeries St-Hyacinthe et Véolia – ont mobilisé près de 75 employés afin de collaborer au projet de plantation. Les employés municipaux ont également pris part à une activité de plantation à la fin septembre.

Le volet scolaire s’est effectué en collaboration avec les élèves de l’école secondaire Fadette et de l’école primaire de Saint-Thomas-d’Aquin ainsi qu’avec l’Opération action jeunesse en environnement (PAJE) au début du mois d’octobre.

En parallèle avec les activités de plantation, une séance de sensibilisation a été offerte à tous les participants. Ils ont appris notamment qu’une bande riveraine permet de filtrer l’eau contre la pollution, qu’elle réduit l’érosion des berges et qu’elle permet d’enrichir la faune et la flore.

Qu’est-ce qu’une bande riveraine?

Il s’agit de la partie végétale longeant le cours d’eau. Elle est indispensable pour préserver la valeur écologique, biologique et paysagère de la rivière Yamaska. La rive représente un habitat pour la faune et la flore, un écran face au réchauffement excessif de l’eau, une barrière contre les apports de sédiments aux plans d’eau, un rempart contre l’érosion des rives, un régulateur du cycle hydrologique, un filtre contre la pollution de l’eau et un brise-vent naturel.

Le choix et la disposition des végétaux (graminées, arbres ou arbustes) ont été effectués en considérant les spécificités de chaque secteur.

image