11 mai 2021
Jeux olympiques : Tali Darsigny en attente
Par: Le Clairon de Saint-Hyacinthe et région

Tali Darsigny et Rachel Leblanc-Bazinet, du club La Machine Rouge, ont participé au championnat panaméricain d’haltérophilie, leur dernière épreuve de qualification en vue des Jeux olympiques. Photo Facebook

L’haltérophile Tali Darsigny a salué son retour à la compétition le 20 avril avec une 7e place au championnat panaméricain, disputé en République dominicaine, dans un dernier effort en vue de se qualifier pour les Jeux olympiques.

L’athlète de Saint-Simon, en action dans la catégorie des 59 kg, a réussi quatre de ses six essais et a terminé l’épreuve avec un total de 197 kg, soit 88 kg à l’arraché et 109 kg à l’épaulé-jeté. En raison de la pandémie, il s’agissait de sa toute première compétition après une pause forcée d’un peu plus d’un an. « Je ne suis ni déçue ni contente de ma compétition. Je sais juste que j’ai donné mon maximum », a commenté Tali, sur les réseaux sociaux, dans les heures qui ont suivi sa performance.

La représentante du club La Machine Rouge s’est surtout dite soulagée de savoir que cette épreuve marquait la fin de son processus de qualification olympique, après « deux ans et demi à avoir ce stress chaque jour ». « Maintenant que les dés sont lancés, il me reste juste à attendre que les listes des qualifiés [pour les Jeux olympiques] sortent à la fin mai. Mais même si j’avais mieux fait aujourd’hui, cela n’aurait pas amélioré mon classement. Je pouvais juste tenter de conserver ce que j’avais déjà comme rang, ce que j’ai fait! »

Avant même de se rendre en République dominicaine pour ce championnat panaméricain, Tali Darsigny était déjà en bonne position pour réaliser son rêve de participer aux Jeux olympiques, mais différents facteurs faisaient en sorte que sa place n’était toujours pas confirmée.

Autre représentante de La Machine Rouge au championnat panaméricain, Rachel Leblanc-Bazinet n’a pas connu le retour espéré en ratant ses trois essais à l’arraché, un résultat qui l’a exclue du classement final dans la catégorie de 55 kg. Déjà officieusement qualifiée pour représenter le Canada aux Jeux olympiques, l’athlète de Saint-Bruno-de-Montarville n’a pas pour autant baissé les bras après cette déception et s’est reprise à l’épaulé-jeté avec deux essais réussis sur trois, dont un à 99 kg.

Pour participer au championnat panaméricain, les athlètes devaient suivre un protocole rigoureux en lien avec la pandémie. Nos deux représentantes et leur équipe devront s’isoler à leur retour, d’abord à l’hôtel, puis à la maison ensuite.

Maxime Prévost-Durand

image