4 février 2020
Inauguration officielledu Saphir
Par: Le Clairon de Saint-Hyacinthe et région

Sur la photo, au premier plan, Lise d’Amour, du Groupe Robin; Robert Robin, président du C.A. du Groupe Robin; Claude Corbeil, maire de Saint-Hyacinthe; Nellie Robin, présidente du Groupe Robin; Mgr Christian Rodembourg, évêque de Saint-Hyacinthe; et Guillaume Fournier, au Groupe Robin. Au second plan, Paul Mercier, du Groupe Robin; Michael St-Jean, directeur adjoint du Saphir; et Daniel Fafard, du Groupe Robin. Photothèque | Le Courrier ©

Après deux ans de travaux, le Groupe Robin, un important promoteur maskoutain, a procédé à l’inauguration du Saphir, un complexe résidentiel pour retraités qui a accueilli ses premiers locataires en octobre.

« Nous avons construit un resort pour les jeunes retraités. Notre mission est de rendre nos résidents heureux tout en étant à l’écoute de leurs besoins », a indiqué Nellie Robin, présidente du Groupe Robin.

L’immeuble de sept étages compte 286 appartements, majoritairement de taille 3 1/2 et 4 1/2. Actuellement, 120 unités ont trouvé preneur.

La location se déroule en deux phases. La première, disponible depuis l’automne, propose 142 logements et la seconde, accessible à partir de la fin de l’été 2020, 144 unités. Au chapitre des services et des commodités, les résidents ont l’embarras du choix. Ceux-ci peuvent profiter entre autres d’une piscine intérieure, d’une salle d’entraînement, d’un simulateur de golf et d’une vaste terrasse située au 7e étage.

Le service médical offert est sur rendez-vous. En cas de pépin, les résidents disposent d’un bracelet d’appel d’urgence. Le prix du loyer inclut 10 repas par mois ainsi que l’accès à l’ensemble des services offerts sur place.

Lors de son allocution, Robert Robin, président du conseil d’administration du Groupe Robin, a souligné que le mot « saphir » vient de l’hébreu et signifie « la plus belle chose ». « Le saphir apportait joie et paix à ceux qui le portaient », a souligné M. Robin. Ce complexe représente un investissement de plus de 50 M$ qui a permis la création d’une vingtaine d’emplois.

image