12 octobre 2021
Il était une fois, un chauffeur de taxi…
Par: Le Clairon de Saint-Hyacinthe et région

L’ex-chauffeur de taxi maskoutain Dany Noël a rassemblé plusieurs histoires qui lui sont arrivées au fil de sa carrière dans un livre intitulé Anecdotes de taxi et faits cocasses… Photo gracieuseté

Chauffeur de taxi à Saint-Hyacinthe pendant plusieurs années, Dany Noël a vécu toutes sortes d’histoires, tantôt loufoques et drôles, tantôt touchantes ou même épeurantes. À force de les raconter, il a décidé de les rassembler dans un livre qu’il a intitulé Anecdotes de taxis et faits cocasses…

À travers ce recueil de 110 pages, le Maskoutain cherche à faire sourire, mais aussi à démystifier ce métier qu’il a tant aimé. « J’ai toujours voulu écrire. La clientèle que j’embarquais me disait que je devrais écrire un livre ou faire du stand-up parce qu’il m’arrive toujours plein d’affaires », lance celui qui a habité dans le secteur Douville pendant 39 ans, avant de déménager à Drummondville en 2013.

Parmi les anecdotes qu’on peut y lire, il y a cette fois où un jeune homme a voulu aller regarder un film au ciné-parc – seulement le premier film – en restant à bord du taxi tout au long de la projection. Surpris par cette demande, Dany Noël l’avait avisé que le montant serait élevé, mais l’occupant a insisté et a assuré qu’il allait payer.

« J’avais l’impression de le voler. Finalement, j’ai écouté le film avec lui. Le monde autour nous regardait bizarre, surtout que le compteur continuait de tourner. Quand le film a fini, la facture était rendue à plus de 300 $ », se remémore-t-il.

Un passionné

Devenu répartiteur à l’âge de 17 ans pour payer ses études, Dany Noël a occupé ce poste pendant 13 ans avant d’acheter son propre taxi. Il a été l’un des chauffeurs chez Taxi Windsor pendant une douzaine d’années, puis il a continué une année de plus à Drummondville lorsqu’il y a emménagé.

Les semaines de travail étaient intenses – minimum 60 heures, souvent même 80 heures – pour qu’il puisse couvrir toutes ses dépenses, mais pour lui, il s’agissait d’une véritable passion. « J’ai toujours beaucoup aimé faire ça », soutient-il au bout du fil.

Cette passion ne l’a jamais quitté même si certaines situations l’ont marqué au fil des années. Dans son livre, il raconte entre autres la fois où un homme en boisson et agressif l’a amené au milieu de nulle part à Saint-Barnabé-Sud pour lui demander son argent ou encore la fois où il est devenu, en quelque sorte, complice d’un vol de banque malgré lui en transportant un couple malfaisant. « Trois ou quatre jours plus tard, j’ai vu dans le Journal de Montréal qu’ils étaient recherchés. Je suis allé faire ma déposition au poste de police », affirme-t-il à propos de cette dernière anecdote. Heureusement, rien de grave ne lui est arrivé au cours de sa carrière.

Présentées sous la forme de courts chapitres, ces anecdotes sont partagées dans un langage courant. « Les gens me disent : on lit le livre et on a l’impression que tu nous racontes une histoire », se réjouit Dany Noël, fier d’avoir atteint son objectif avec ce projet qu’il a mis plus de sept ans à finaliser.

L’exercice lui a tellement plu qu’il s’est gardé quelques anecdotes en réserve. Il prépare déjà une suite, laquelle sera davantage axée sur les gens qui ont croisé sa route, à la manière d’une autobiographie.

Le livre Anecdotes de taxis et faits cocasses… est notamment disponible chez Buropro Citation à Saint-Hyacinthe.

Maxime Prévost-Durand

image