31 août 2021
Football des Lauréats : l’attente a assez duré
Par: Le Clairon de Saint-Hyacinthe et région

Cette année, l’équipe de football des Lauréats du Cégep de Saint-Hyacinthe disputera une première saison complète en division 2 sur le circuit du Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ).

On devine à quel point toute l’équipe d’entraîneurs et de joueurs avait hâte de fouler les terrains face à un véritable adversaire. « Dès que le calendrier de la saison est sorti, je crois que tout le monde a encerclé la date du 28 août sur son calendrier », lance l’entraîneur-chef de la formation, Sébastien Deschamps, à propos du premier match qui a été joué samedi dernier face aux Diablos de Trois-Rivières.

En ce qui concerne les attentes de l’équipe pour cette saison, l’entraîneur-chef ne s’inquiète pas trop et ne met pas la barre trop haute. « Il faut commencer par jouer une saison complète en division 2 avant de pouvoir réellement nous prononcer sur nos attentes. »

Au printemps dernier, environ 105 joueurs ont tenté leur chance pour faire partie de l’équipe maskoutaine. De ce nombre, seulement 83 ont été retenus, dont 50 nouvelles recrues qui intégreront l’équipe. « Le recrutement a bien été et je crois qu’on peut dire que c’est le meilleur recrutement depuis le début du programme de football », explique Sébastien Deschamps. Il ajoute que le groupe est en santé et qu’il est assez satisfait, car les nouvelles recrues se sont intégrées rapidement aux vétérans. L’ambiance sur le terrain est impeccable, dit-il.

Pour ce qui est de la préparation, les joueurs n’ont pas été laissés à eux-mêmes cet été. L’équipe d’entraîneurs et de préparateurs a suivi de près tous les joueurs. Ceux qui étaient plus loin ont eu recours à Internet pour faire des entraînements et des rencontres. Ceux qui habitaient à proximité du cégep ont eu l’occasion de s’entraîner en présentiel. « Il n’y a pas de surprise concernant la préparation physique de nos joueurs. Les gars sont prêts physiquement, raconte Sébastien Deschamps. Les gars ont travaillé dur durant le camp et ils ont beaucoup de plaisir à se retrouver et à pouvoir enfin pratiquer tous ensemble. »

Laurent Théoret

image