11 février 2020
Famille Fontaine : faire sa marque maison
Par: Le Clairon de Saint-Hyacinthe et région

Sur la photo, dans l’ordre habituel, Donald Fontaine, président de la division transport du groupe Délimax-Montpak; Fabien Fontaine, président de Délimax; et Alex Fontaine, président de Montpak. Photo gracieuseté

Le plus important producteur et transformateur de veau et d’agneau à l’échelle de l’Amérique du Nord, le groupe Délimax-Montpak, poursuit sa croissance en mettant sur le marché une nouvelle marque de commerce de produits de viande appelée Famille Fontaine.

« Avec cette nouvelle gamme de produits Famille Fontaine, nous souhaitons ramener le veau sur la table des consommateurs en leur faisant apprécier cette viande maigre et nutritive », souligne Alex Fontaine, président de Montpak.

Depuis quelques semaines, le veau de lait et le veau de grain élevés dans les installations appartenant ou faisant affaire avec Délimax-Montpak sont disponibles sur les tablettes des épiceries. La commercialisation de viande d’agneau suivra en novembre, toujours sous le nouveau label Famille Fontaine.

« Comme il n’existe pas de marque de commerce pour la commercialisation du veau au Canada, nous voulons être les premiers à faire connaître notre production », indique Fabien Fontaine, président de Délimax.

« Notre engagement à offrir des produits de qualité supérieure débute à la ferme. Tous nos animaux sont élevés sans l’usage d’hormones, selon les plus hauts standards du bien-être animal. Notre veau de lait est sans OGM. Nous sommes les seuls à offrir ce type de veau et nous en sommes très fiers », poursuit-il. Annuellement, le groupe Délimax-Montpak, dont le centre décisionnel est basé à Saint-Hyacinthe, transforme près de 125 000 veaux de lait et de grain.

L’entreprise maskoutaine compte environ 850 travailleurs répartis dans cinq usines (quatre au Québec et une aux États-Unis) uniquement pour le secteur de la transformation.

« Nous avons vraiment attendu d’avoir tous les ingrédients en place pour assurer le succès de ce lancement, soit les terres agricoles, la production de la nourriture animale, l’élevage et les usines de transformation », mentionne Donald Fontaine, président de la division transport du groupe Délimax-Montpak.

En juin, cette entreprise s’est lancée dans l’abattage de bœufs en faisant l’acquisition de Viandes Forget de Terrebonne. « Nous prévoyons commercialiser notre viande de bœuf à partir de 2020 », termine avec enthousiasme Fabien Fontaine.

image