17 septembre 2019
En attendant la Coupe Telus
Par: Le Clairon de Saint-Hyacinthe et région

« Je pense que le fait d’être assuré de participer au tournoi [de la Coupe Telus], on doit le voir comme une chance qui fait en sorte qu’on n’a pas besoin de précipiter les choses pour s’assurer d’avoir un bon classement. » Photothèque | Le Courrier ©

La prochaine saison des Gaulois de Saint-Hyacinthe midget AAA sera assurément spéciale. La Coupe Telus se tiendra en sol maskoutain et l’équipe, puisqu’elle en est l’hôte, a déjà son accès à ce tournoi canadien. Mais avant d’y arriver, il y a 42 matchs de saison régulière et les joueurs devront concentrer leurs énergies là-dessus, prévient l’entraîneur-chef, Marc-André Ronda.

Il est le premier à le reconnaître : ça peut être une distraction de savoir que l’équipe va jouer le tournoi de la Coupe Telus à la fin de la saison. Selon lui, il faudra que ses protégés en fassent abstraction pour être bien dans le moment présent tout au long de la campagne. « La première chose qui compte, c’est de bien commencer la saison et surtout de progresser tout au long de la saison, sans penser aux résultats et au classement, mentionne-t-il, lors d’un entretien en marge du camp d’entraînement. Je pense que le fait d’être assuré de participer au tournoi [de la Coupe Telus], on doit le voir comme une chance qui fait en sorte qu’on n’a pas besoin de précipiter les choses pour s’assurer d’avoir un bon classement. » Une offensive « habile et axée sur la vitesse » et des défenseurs « intelligents avec du hockey sense », voilà comment l’entraîneur présente la nouvelle édition des Gaulois. Seulement cinq joueurs qui ont porté l’uniforme l’an dernier seront de retour, soit Gabriel Fredette, Mikaël Huchette et Alexis Cournoyer à l’attaque, puis Mikaël Diotte et Félix Poulin en défensive. Puisqu’ils seront les seuls vétérans du club, ils feront face inévitablement à des attentes un peu plus élevées, avoue Marc-André Ronda.

L’organisation a par ailleurs recruté quatre joueurs de l’extérieur de son territoire, un fait plutôt rare dans le midget AAA. « On cherchait à monter la meilleure équipe possible, soutient l’entraîneur. On voulait des individus qui vont amener de l’autonomie et du leadership dans le vestiaire. »

Pour ce faire, elle est allée chercher le gardien de but Thomas St-Germain de Saint-Jérôme, le défenseur Tristan Ouellet des Vikings de Saint-Eustache, puis les attaquants Thomas Fréchette (Triolet midget espoir) et Philippe-Antoine Dufour (retranché par le Blizzard du Séminaire Saint-François).

Plusieurs joueurs provenant du bantam AAA au sein de la structure des Gaulois feront aussi le saut dans le midget AAA. Parmi ceux-là, l’attaquant Alpha Barry, originaire de New York, sera à surveiller, promet l’entraîneur. « Il était blessé l’an dernier pour sa dernière saison bantam AAA, il avait dû subir une opération au poignet, mais on l’a vu progresser tout au long du camp d’entraînement. C’est un joueur qu’on avait hâte de voir avec nous. »

La cuvée de joueurs de 15 ans était belle pour les Gaulois, qui ont dû faire des choix déchirants pour former l’alignement final. « Sachant qu’il y avait plusieurs places disponibles, on a vu des gars qui bataillaient fort durant le camp. Nos 15 ans nous ont forcé la main pour qu’on en garde plusieurs. Même dans les derniers qu’on a retranchés, on est persuadé qu’il y en a qui auraient pu faire partie de l’alignement. »

Un nouvel entraîneur, Francis Laterreur, s’est aussi greffé au personnel au tout début du camp d’entraînement à la suite du départ de Kevin Bergin. Ce dernier a été engagé cet été par les Huskies de Rouyn-Noranda comme adjoint à l’entraîneur Mario Pouliot. Son remplaçant a dirigé lors des dernières saisons deux équipes des Corsaires de Pointe-Lévy (bantam AAA relève et midget espoir). Il avait déjà collaboré avec Marc-André Ronda dans le cadre du Challenge LHJMQ Gatorade.

image