12 mars 2019
Dissolution de la Chambre immobilière de Saint-Hyacinthe
Par: Le Clairon de Saint-Hyacinthe et région

L’agent immobilier Stéphane Arès a été président de la Chambre immobilière de Saint-Hyacinthe pendant trois ans. Photothèque | Le Courrier ©

Les quelque 70 agents immobiliers de la région font partie depuis peu d’une nouvelle association professionnelle provinciale. L’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ), qui a été créée le 1er janvier, rassemble maintenant plus de 12 500 courtiers et agences immobilières.

Ce nouveau regroupement a eu comme conséquence la dissolution de la Chambre immobilière de Saint-Hyacinthe qui a cessé ses activités en juin 2018.

« Notre objectif est de regrouper les courtiers immobiliers dans un nouveau modèle associatif provincial qui deviendrait la seule organisation québécoise vouée à la promotion de notre profession ainsi qu’à la défense et à la protection de nos intérêts auprès des instances gouvernementales », a indiqué dans un communiqué Christiane St-Jean, coprésidente de l’APCIQ.

Le siège social de l’APCIQ est situé à Québec. L’Association possède deux filiales, la Société Centris, qui opère le site Web Centris.ca, et le Collège de l’Immobilier du Québec.

« Ce projet de nouvelle association démontre le dynamisme du milieu », estime le courtier immobilier Stéphane Arès. Celui-ci a occupé pendant trois ans les fonctions de président de la Chambre immobilière de Saint-Hyacinthe.

Selon cet agent immobilier, l’autorisation de l’Association canadienne de l’Immeuble (une association qui regroupe les 90 chambres et associations immobilières au Canada) est requise pour permettre à l’APCIQ de prendre son envol.

image