30 mars 2021
Des jeux d’aventures en plein air
Par: Le Clairon de Saint-Hyacinthe et région

Le scénario Dino Circus de l’application Link - jeux d’aventure débute au parc Casimir-Dessaulles et invite ses participants à circuler à travers le centre-ville de Saint-Hyacinthe pour retrouver des dinosaures qui se sont échappés. Deux autres scénarios sont actuellement disponibles sur le territoire maskoutain et d’autres s’ajouteront prochainement. Photothèque| Le Courrier ©

L’entrepreneur maskoutain Patrick Bernard, notamment derrière les jeux d’évasion L’Emprise – Aventures immersives et le bar L’Emprise – resto-pub ludique, concrétise en ce moment un autre de ses projets : le lancement de l’application Link – jeux d’aventure, des scénarios d’aventure situés à l’extérieur, à Saint-Hyacinthe et un peu partout au Québec. Trois scénarios y sont déjà disponibles.

Si l’idée de créer des scénarios de type « jeux d’évasion » en plein air semble tout indiquée en contexte de crise sanitaire où il est interdit d’accueillir des groupes de participants dans des espaces aussi restreints, cela fait trois ans que Patrick Bernard et ses proches y travaillent.

« On a vite saisi les limites des salles pour les jeux d’évasion, qui ne peuvent accueillir que de petits groupes [un maximum de 8 personnes par scénario]. […] Au début, il était planifié de lancer cinq scénarios à Saint-Hyacinthe avant de s’étendre ailleurs, mais quand on a su que la semaine de relâche ne serait pas annulée cette année, on a changé nos plans pour l’étendre à un maximum de villes rapidement », indique M. Bernard.

Le concept de Link est plutôt simple : des scénarios qui combinent des éléments de jeux d’évasion, de chasse au trésor et de géocaching d’une heure sont proposés selon un public ciblé (enfants, famille, adultes) sur l’application.

« Tout se passe à l’extérieur, dans des lieux publics, à l’intérieur d’une trame narrative. Il n’y a rien à manipuler, explique le président. Par exemple, dans le scénario Dino Circus, adressé aux enfants, il faut retrouver des dinosaures cachés dans le centre-ville en suivant les indications. »

Deux autres aventures, Zero-Hero et VengenZ, sont aussi disponibles sur le territoire maskoutain.

M. Bernard précise que les aventures proposées ne nécessitent pas un accès aux données mobiles puisque les scénarios pourront être téléchargés à la maison avant de partir et que l’application est assez peu énergivore pour permettre de compléter le scénario choisir en une heure ou moins sans problème.

Il faut tout de même préciser que l’application est optimisée pour Android 9 et plus et que la version pour iOS n’est pas encore offerte pour le moment. Le coût des scénarios oscille entre 34,99 $ et 49,99 $.

Croissance rapide

Selon l’entrepreneur, personne d’autre n’offre des produits comparables à Link – jeux d’aventure au Québec, ce qui lui permettra d’étendre son projet un peu partout.

« Mon but à court terme est de déployer l’application dans une vingtaine de villes à travers le Québec. Après, je viserais l’Ontario et les États-Unis. Une fois que le concept est bien établi, il n’y a pas grand-chose qui peut nous arrêter, car un même scénario est adapté selon la municipalité! » Mis à part Saint-Hyacinthe, les villes de Belœil, Drummondville, Granby, Lévis, Longueuil, Montréal, Québec, Saint-Jean-sur-Richelieu, Sainte-Catherine, Sainte-Julie, Sherbrooke et Trois-Rivières ont accès à un ou plusieurs scénarios et d’autres municipalités, comme Québec, suivront prochainement.

Côté scénarios, Patrick Bernard assure que d’autres s’ajouteront sous peu. « Depuis novembre, 10 scénarios sont en production. Un des scénarios doit se jouer à deux téléphones parce qu’il implique deux protagonistes », donne-t-il en avant-goût de ce qui s’en vient.

Pour en savoir davantage sur Link – jeux d’aventure, ses scénarios et ses modalités d’utilisation, consulter le site www.linkaventure.com.

Olivier Dénommée

image