24 novembre 2020
De la Cage pour regarnir le Fonds d’aide
Par: Le Clairon de Saint-Hyacinthe et région

Claude Pilon, président du Fonds d’aide pour le loisir de Saint-Hyacinthe, et Jessica Beauchemin, directrice générale de La Cage - Brasserie sportive et présidente d’honneur de l’activité-bénéfice, espèrent que les Maskoutains répondront en grand nombre à l’invitation de déguster un délicieux repas prêt-à-cuisiner de La Cage le 4 décembre. Photothèque | Le Courrier ©

Le Fonds d’aide pour le loisir de Saint-Hyacinthe aide, bon an mal an, une centaine de jeunes Maskoutains issus de familles à faibles revenus à s’inscrire à des activités de loisir ou au camp de jour.

Malgré le contexte très particulier de 2020, les besoins demeurent bien présents et l’activité tenue annuellement à La Cage – Brasserie sportive pour aider le Fonds à amasser l’argent nécessaire à sa mission ne pourra pas avoir lieu. Le comité organisateur a donc fait preuve d’imagination et propose une alternative à la maison.

C’est pourquoi le Fonds d’aide pour le loisir de Saint-Hyacinthe invite la population à réserver un kit prêt-à-cuisiner pour deux personnes de La Cage, qu’il sera possible d’aller chercher le 4 décembre. « Déjà cet été, on avait des doutes que notre activité à La Cage puisse avoir lieu dans le contexte de la pandémie, alors on a fait un brainstorm pour nous permettre de réaliser notre collecte de fonds quand même. Grâce à la collaboration exceptionnelle avec La Cage, on a privilégié l’option d’offrir des kits prêts-à-cuisiner qui contiennent tous les ingrédients nécessaires pour recréer un bon repas de La Cage chez soi », explique Micheline Bienvenue, vice-présidente du Fonds d’aide pour le loisir de Saint-Hyacinthe. La présidence d’honneur de l’activité de financement est d’ailleurs confiée à la directrice générale de La Cage – Brasserie sportive, Jessica Beauchemin.

Pour l’occasion, on invite les participants à choisir parmi les cinq repas suivants : fajitas au poulet, tartare de saumon, tartare de thon, tartare de bœuf ou guédille de homard. Les kits, contenant le repas pour deux personnes, des frites, deux salades du jardin ainsi que des choix de breuvage (une bière Archibald ou un cidre Rabaska), sont en vente jusqu’au 27 novembre au coût de 70 $ et peuvent être réservés pour l’heure du dîner (de 11 h à 13 h) ou du souper (de 16 h à 20 h).

Un air de fête

Mme Bienvenue ne cache pas que la date de cette activité-bénéfice se veut un prétexte pour célébrer même dans un contexte incertain.

« On pense que c’est un moyen de fêter un peu alors qu’il n’y aura pas de party de Noël en décembre… Et ce serait une belle façon pour les entreprises de gâter leurs employés à l’approche des fêtes, en plus de soutenir la cause du Fonds d’aide pour le loisir de Saint-Hyacinthe. »

Sans s’être fixé d’objectif précis, le comité organisateur a mis à la disposition des Maskoutains 500 billets (200 pour le dîner et 300 pour le souper). « Dès le jour 1 de la vente de billets, la réponse des gens a été au-delà de nos espérances. On pense que cette formule sera gagnante pour tout le monde », ajoute la vice-présidente du Fonds.

Les billets sont en vente jusqu’au 27 novembre au Service des loisirs de Saint-Hyacinthe (Centre aquatique maskoutain), à La Cage – Brasserie sportive et auprès des membres du conseil d’administration du Fonds d’aide pour le loisir de Saint-Hyacinthe (Claude Pilon, Micheline Bienvenue, Sébastien Cordeau, Nicolas Hébert, Denis Poitras et Linda Proulx).

C’est pour une bonne cause!

image