24 mars 2020
COVID-19 : notre tour d’horizon de la situation
Par: Le Clairon de Saint-Hyacinthe et région

La Montérégie n’échappe pas à la progression de cas de coronavirus (COVID-19), selon les plus récentes statistiques de la Santé publique.

Lundi avant-midi, le nombre de cas confirmés était de 40 en Montérégie. À l’échelle de la province, on en comptait 219 au même moment et pas moins de 1430 à la grandeur du pays.

Pour le Québec seulement, en début de semaine, pas moins de 2000 personnes attendaient de connaître le résultat de leurs analyses de dépistage. Il faut aussi noter qu’on avait 233 cas probables.

À cet effet, une clinique satellite d’évaluation et de dépistage de la COVID-19 a été aménagée à Saint-Hyacinthe, mais la direction du CISSS Montérégie-Est a tenu à garder secret son emplacement. « Nous voulons éviter que des personnes se rendent d’elles-mêmes sur place et qu’elles puissent se contaminer entre elles. Cette clinique ne fonctionne que par référence, après un appel au 1 877 644-4545. Les personnes sans rendez-vous ne seront pas admises », a précisé Hugo Bourgoin, conseiller aux relations médias au CISSS Montérégie-Est.

Recrutement et dépistage

Le CISSS de la Montérégie-Est a aussi lancé une campagne de recrutement en lien avec la COVID-19. « Nous avons déjà mené une importante opération visant à contacter l’ensemble des retraités des quatre dernières années, les employés en congé pour études ou pour enseignement ainsi que les étudiants et stagiaires. Jusqu’à maintenant, plusieurs d’entre eux ont accepté de participer à l’effort collectif, dont des infirmières, infirmières auxiliaires, préposés aux bénéficiaires et préposés à l’entretien ménager. Nous recevons aussi plusieurs appels de personnes souhaitant contribuer. »

Visites interdites

Par ailleurs, le CISSS de la Montérégie-Est a annoncé que, depuis le samedi 14 mars, les visites dans ses hôpitaux et CHSLD sont prohibées en raison de la présence de la COVID-19 au Québec.

« Voici les règles en vigueur : interdiction des visites dans nos hôpitaux et CHSLD, sauf pour des usagers qui reçoivent des soins en fin de vie (un visiteur à la fois). En natalité, seuls le conjoint ou la personne significative seront admis. En tout temps, aucun visiteur présentant des symptômes grippaux ne sera admis. Puisque la sécurité de nos usagers, de nos employés et de nos médecins est la priorité, nous souhaitons, par ces mesures temporaires et exceptionnelles, éviter la circulation de centaines de personnes quotidiennement dans nos hôpitaux et CHSLD », indique le CISSS dans un communiqué.

Sur le territoire du CLAIRON, ces mesures concernent les installations suivantes : Hôpital Honoré-Mercier, Centre d’hébergement Andrée-Perrault, Centre d’hébergement de l’Hôtel-Dieu-de-Saint-Hyacinthe et Centre d’hébergement de la MRC d’Acton.

image