31 mars 2020
COVID-19 : 257 cas en Montérégie
Par: Le Clairon de Saint-Hyacinthe et région

Installé à proximité de l’Hôpital Honoré-Mercier, le centre de dépistage de la COVID-19 à Saint-Hyacinthe accueille chaque jour une cinquantaine de personnes devant subir le test. Photothèque | Le Courrier ©

Selon le dernier décompte disponible des cas de COVID-19 avant notre heure de tombée, le nombre de citoyens infectés en Montérégie était de 257 dimanche, en hausse de 217 par rapport à la situation qui prévalait une semaine auparavant.

Pour tout le Québec, il a grimpé de 219 à 2840 durant la même période, indiquent les nouvelles données gouvernementales diffusées dimanche après-midi.

À Saint-Hyacinthe, la clinique d’évaluation et de dépistage de la COVID-19 qui a été installée près de l’hôpital reçoit chaque jour une cinquantaine de personnes qui avaient préalablement franchi l’étape obligatoire de la consultation téléphonique, a indiqué Hugo Bourgoin, conseiller aux relations médias et ministérielles au Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Est (CISSS).

Au sujet des centres de dépistage, le CISSS reconnaît que la règle à suivre n’est pas nécessairement la même dans toutes les villes, à Granby notamment. « Certaines cliniques de dépistage de la COVID-19 d’autres territoires fonctionnent sans rendez-vous, mais les gens qui s’y présentent doivent quand même répondre à certains critères pour être dépistés. Pour l’instant, en fonction de la demande, les trois cliniques de dépistage sur notre territoire fonctionnent uniquement sur rendez-vous à la suite d’un appel à la ligne d’information de la COVID-19 au 1 877 644-4545, mais cette façon de faire pourrait être appelée à changer si nécessaire », a précisé Hugo Bourgoin.

Bien des citoyens aimeraient savoir combien de cas de coronavirus ont été confirmés à Saint-Hyacinthe à ce jour, mais ce sont là des renseignements impossibles à obtenir auprès de la santé publique. « Le nombre de cas est donné par région administrative et non par ville partout au Québec, pour préserver la confidentialité. Certaines régions ont très peu de cas; donner le nombre de personnes atteintes par ville permettrait de les identifier », a expliqué Chantal Vallée, du CISSS Montérégie-Centre, la direction régionale en charge des dossiers de santé publique.

La présence de la COVID-19 dans la population allant en s’intensifiant, la pression ressentie par les « anges gardiens » qui assurent les soins dans les hôpitaux et les CHSLD va donc en s’accentuant elle aussi, une situation qui est suivie de près par les autorités médicales, soutient M. Bourgoin.

Besoins en main-d’œuvre

Par ailleurs, en ce qui concerne les nouveaux besoins en personnel causés par la pandémie, il a annoncé que le CISSS de la Montérégie-Est poursuivait sans relâche sa campagne de recrutement. « Face à la situation que nous traversons, nous avons entrepris une vaste opération visant à rappeler l’ensemble des retraités des quatre dernières années, les employés en congé pour études ou pour enseignement ainsi que les étudiants et stagiaires. Au total, plus de 300 embauches ont été faites pour venir soutenir notre personnel déjà en place dans l’ensemble de notre territoire. » Il ajoute que, toujours dans le cadre de cette opération, le CISSS de la Montérégie-Est avait lancé un « blitz » de recrutement 100 % virtuel dans plusieurs catégories d’emplois au sein du personnel soignant et du personnel de soutien.

image