11 juin 2019
La maltraitance des personnes aînées
Comment protéger les aînés contre les abus?
Par: Le Clairon de Saint-Hyacinthe et région

Les abus envers les aînés sont inacceptables et nous concernent tous. Or, ces situations inadmissibles sont souvent sournoises, et ceux qui les commettent ont parfois l’air de bons Samaritains. Dans le cadre de la Journée mondiale de lutte contre la maltraitance des personnes aînées, qui a lieu le 15 juin 2019, voici quelques moyens efficaces pour prévenir et déceler les abus.

Pour protéger un proche
Les personnes âgées sont plus susceptibles de dépendre d’autrui dans leur quotidien. Bien qu’il soit louable d’aider son prochain, méfiez-vous d’un ami ou d’un membre de la famille qui apparaît soudainement dans la vie de l’aîné. Si ce dernier ne semble pas libre de ses gestes, de ses avoirs ou de ses paroles, exigez de lui parler seul à seul pour éclaircir la situation.

De plus, assurez-vous que des personnes de confiance ou des professionnels vigilants font partie de l’entourage de vos êtres chers. En appelant le 211 ou en consultant le www.qc.211.ca, vous avez accès à tous les services communautaires, publics et parapublics liés aux aînés.

Pour vous protéger
En cas d’inaptitude, prévoyez deux mandataires — et des remplaçants, en cas de refus ou d’incapacité — plutôt qu’un seul pour veiller à votre protection. Idéalement, vous devriez vous en occuper alors que votre santé mentale et physique est bonne.

Par ailleurs, vous devriez demander un second avis professionnel avant de payer pour des rénovations. Vérifiez en outre l’identité et la fiabilité de quiconque vous demande des informations personnelles ou de l’argent.

Vous avez des doutes à propos d’une situation? Demandez conseil à la ligne Aide Abus Aînés (1 888 489-2287) ou au CLSC (qui peut envoyer un travailleur social sur les lieux), et dénoncez tout comportement inquiétant à votre service de police municipal.

image