9 juin 2020
Grâce à un projet de 6 M$
Chouette à voir! à l’année
Par: Le Clairon de Saint-Hyacinthe et région

Le site de Chouette à voir! accueille pas moins de 10 000 visiteurs par année qui souhaitent en apprendre davantage sur les oiseaux de proie. Sur la photo, Audrey Maynard, animatrice à l'UQROP. Photo Lucie Gendron

Le futur centre d'interprétation sur le site de Chouette à voir! génèrera lui-même suffisamment d’électricité pour répondre à ses besoins énergétiques grâce à des panneaux solaires et des puits géothermiques. Plan Studio MMA

La Caisse Desjardins de la Région de Saint-Hyacinthe a annoncé la participation de Desjardins au projet de construction d’un nouveau centre pour accueillir les activités de sensibilisation Chouette à voir! de l’Union québécoise de réhabilitation des oiseaux de proie (UQROP). Ce projet profitera d’un investissement totalisant 1 M$, issus du Fonds de 100 M$.

D’une superficie de 1700 m2, ce nouveau lieu permettra d’accueillir des visiteurs, dont plusieurs groupes scolaires, tout au long de l’année en vue de les sensibiliser à l’importance de préserver les oiseaux de proie. Il comprendra notamment une salle multifonctionnelle, différents lieux d’exposition et des quartiers d’hiver pour les oiseaux de proie.

« Le projet de l’UQROP revêt un caractère tout spécial puisqu’il allie environnement et développement économique, a déclaré Serge Bossé, directeur général de la Caisse Desjardins de la Région de Saint-Hyacinthe. Le Fonds de 100 M$ permet justement de soutenir des projets novateurs et structurants à travers le Québec. Le nouveau centre d’interprétation sur le site de Chouette à voir! représentera un apport certain à la vitalité socioéconomique de la grande région de Saint-Hyacinthe, sans compter ses retombées positives sur la protection de la biodiversité. »

Plus chouette que jamais

Depuis 1996, durant l’été et dans des installations rustiques, Chouette à voir! accueille les visiteurs dont le nombre, toujours croissant, atteint maintenant 10 000 visiteurs par année. Ses activités démystifient la biologie des oiseaux de proie et leurs comportements. Ses animations intéressent le public et les jeunes à la richesse et à la fragilité de leur environnement afin qu’ils deviennent des citoyens écoresponsables. C’est la plus grande collection d’oiseaux de proie vivants du Québec présentée dans un même lieu.

« Grâce au nouvel édifice qui sera disponible dès janvier 2022, nous pourrons développer des activités pour chaque saison de l’année et exploiter pleinement toutes les ressources du site, a déclaré Guy Fitzgerald, président de l’UQROP. La participation de Desjardins nous permettra d’accueillir des groupes scolaires, des touristes et des gens d’affaires tout au long de l’année, ajoutant à l’offre touristique hivernale et en saison intermédiaire. Le public aura accès à des sentiers pédestres, en plus de pouvoir profiter d’un lieu pour se renseigner sur les oiseaux de proie. »

L’UQROP est un organisme sans but lucratif fondé en 1987. Sa mission est d’œuvrer à la conservation des oiseaux de proie et de leurs habitats naturels. Elle a structuré un réseau québécois de soins pour les oiseaux de proie sauvages trouvés blessés, malades ou orphelins avec la collaboration de partenaires du milieu. Plus de 400 oiseaux de proie sont ainsi recueillis et soignés en moyenne chaque année.

Elle poursuit également une mission éducative visant à faire connaître les oiseaux de proie au grand public. Les gens peuvent ainsi découvrir les différentes espèces d’oiseaux de proie du Québec dans une perspective de protection et de conservation.

image