31 août 2021
Cégep : de nouvelles formations pour reconnaître les compétences des personnes immigrantes
Par: Le Clairon de Saint-Hyacinthe et région

La ministre des Relations internationales et de la Francophonie et ministre de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration, Nadine Girault, ainsi que la députée de Saint-Hyacinthe, Chantal Soucy, ont annoncé une aide financière de 845 325 $ au Cégep de Saint-Hyacinthe pour la réalisation de deux projets visant à faciliter la reconnaissance des compétences des personnes immigrantes.

La ministre des Relations internationales et de la Francophonie et ministre de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration, Nadine Girault, ainsi que la députée de Saint-Hyacinthe, Chantal Soucy, ont annoncé une aide financière de 845 325 $ au Cégep de Saint-Hyacinthe pour la réalisation de deux projets visant à faciliter la reconnaissance des compétences des personnes immigrantes.
Grâce à cette aide, répartie sur trois ans, le Cégep de Saint-Hyacinthe élaborera des formations sur mesure pour permettre à des personnes immigrantes d’œuvrer dans le domaine de la logistique et du transport et dans le domaine des technologies de l’information. Celles-ci seront offertes en ligne et permettront aux participants d’acquérir les compétences manquantes ou de suivre des formations d’appoint dans le but de favoriser une intégration réussie des personnes immigrantes au marché du travail.
« Je salue le Cégep de Saint-Hyacinthe pour son engagement à améliorer la reconnaissance des compétences des nouveaux arrivants qui s’installent dans la région. Avec le soutien de l’État, le Cégep pourra réaliser des projets concrets pour que ces personnes réalisent leur plein potentiel dans des emplois de qualité. Ainsi, tant la communauté maskoutaine que les personnes qu’elle accueille en sortiront gagnantes », a souligné Chantal Soucy.
Les initiatives du Cégep de Saint-Hyacinthe permettront de faciliter l’intégration rapide des personnes immigrantes tout en répondant aux besoins du marché du travail dans ces deux domaines en demande. En Montérégie, selon les données du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, de 2019 à 2023, on prévoit un besoin de 1428 personnes dans le domaine de la logistique de transport et de 1924 travailleuses et travailleurs dans le domaine des technologies de l’information.
« Grâce à cette aide financière, le Cégep de Saint-Hyacinthe développera des outils supplémentaires qui contribueront à l’intégration rapide et durable des immigrants qui souhaitent travailler dans les secteurs de la logistique du transport et des technologies de l’information. Ceci permettra d’identifier des pistes d’arrimage efficaces entre les besoins du marché du travail en Montérégie et les compétences acquises des travailleurs immigrants », a affirmé Emmanuel Montini, directeur général du Cégep Saint-Hyacinthe.

image