16 juillet 2019
En voiture!
Carrefours giratoires : à quoi servent-ils et comment y circuler?
Par: Le Clairon de Saint-Hyacinthe et région

Les carrefours giratoires sont de plus en plus nombreux sur les routes du Québec. Pourquoi cet engouement? Parce qu’ils présentent de nombreux avantages par rapport aux intersections avec feux de circulation ou panneaux d’arrêt.

En effet, le carrefour giratoire favorise le ralentissement et réduit du coup la gravité des impacts aux intersections. Il y a également moins d’accidents : les collisions à angle droit à grande vitesse pouvant survenir aux intersections avec feux de circulation sont éliminées et le nombre de points de conflit potentiels pour une quantité de voies équivalente passe de 32 (intersection en croix) à 8 (carrefour giratoire).

Par ailleurs, comme les automobilistes n’effectuent pas d’arrêt lorsque la voie est libre et que les conducteurs de poids lourds utilisent moins souvent le frein moteur, la circulation est plus fluide et le bruit est réduit. En prime, l’îlot central permet la plantation de végétaux.

Carrefours giratoires 101
Lorsque vous empruntez un carrefour giratoire, que ce soit en voiture ou à vélo, vous devez respecter certaines règles :

  • Ralentissez à l’approche du carrefour giratoire et lisez les panneaux afin de choisir la bonne voie, le cas échéant.
  • Entrez dans l’anneau par la droite si la voie est libre. Si des véhicules ou des cyclistes y sont déjà engagés (à votre gauche) ou si un piéton souhaite traverser à un passage piétonnier, cédez-leur le passage, car ce sont eux qui ont la priorité.
  • Circulez dans le sens antihoraire et ne vous arrêtez pas dans le carrefour giratoire, sauf en cas d’urgence.
  • Signalez votre intention et vérifiez qu’il n’y a pas de piétons avant de sortir. Si vous manquez votre sortie et que la configuration le permet, vous pouvez effectuer un second tour.
Il est interdit aux piétons de traverser la chaussée d’un carrefour giratoire ou de se promener sur l’îlot central.

image