15 septembre 2020
Bilan régional de la COVID-19 après six mois
Par: Le Clairon de Saint-Hyacinthe et région

Un total de 363 personnes ont été testées lors de la plus récente clinique mobile de dépistage déployée à Saint-Hyacinthe, dont c’était la première fois dans une formule « à l’auto ». Photothèque | Le Courrier ©

Près de six mois après l’arrivée de la pandémie au Québec, la MRC des Maskoutains a franchi, le 9 septembre, la barre des 500 cas de COVID-19 recensés sur son territoire depuis le début de la crise, selon le décompte présenté par la Direction de santé publique de la Montérégie.

Le plus récent bilan fait état de 457 personnes qui en sont guéries, tandis qu’on dénombre 16 cas actifs. On déplore toujours 27 morts depuis le début de la crise, une statistique surtout reliée au Centre d’hébergement de l’Hôtel-Dieu-de-Saint-Hyacinthe et à la ressource intermédiaire Manoir Deauville, qui ont été durement affectés durant la première vague.

Après avoir chuté drastiquement depuis juillet, le nombre de cas hebdomadaires continue d’être relativement bas dans la région. Au cours des sept derniers jours, une dizaine de nouveaux cas confirmés ont été signalés dans la MRC, en continuité avec les bilans des dernières semaines.

Un dépistage à l’auto populaire

Une clinique mobile de dépistage à l’auto, déployée au Centre BMO les 1er et 2 septembre, a attiré plusieurs personnes soucieuses de se faire tester. Au total, 274 véhicules ont défilé au cours de ces deux journées et 363 personnes ont été testées, a rapporté le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Montérégie-Est sur sa page Facebook.

Malgré cet exercice, le nombre de cas confirmés dans la dernière semaine dans la MRC n’a pas connu une hausse marquée par rapport aux semaines précédentes. Le CISSS de la Montérégie-Est n’a pas voulu dévoiler combien de tests se sont avérés positifs. « Nous ne donnons jamais les résultats outre le nombre de personnes qui s’y sont présentées », a indiqué le conseiller aux relations médias Hugo Bourgoin.

C’était la première fois qu’une clinique mobile à l’auto était tenue sur le territoire du CISSS de la Montérégie-Est. Trois équipes de dépistage ont accueilli les automobilistes, qui n’avaient qu’à se présenter à cet endroit pour être testés. Précédemment, deux cliniques mobiles avaient été organisées à Saint-Hyacinthe, chaque fois au parc Casimir-Dessaulles.

image