17 septembre 2019
Objectif santé
Agir contre la hausse des problèmes de santé mentale chez les ados
Par: Le Clairon de Saint-Hyacinthe et région

Entre ses données de 2010-2011 et celles de 2016-2017, l’Institut de la statistique du Québec (ISQ) a observé une hausse considérable des problèmes de santé mentale chez les adolescents. Par exemple, le nombre d’élèves ayant un niveau élevé de détresse psychologique a bondi de 8 %. L’ISQ a également noté une augmentation des troubles alimentaires, des troubles anxieux, des dépressions et des déficits d’attention.

Causes potentielles
On pointe généralement du doigt la pression de performance dont les jeunes sont victimes, mais la mauvaise hygiène de vie (malbouffe, manque de sommeil ou d’activité physique, etc.) et les enjeux liés à l’utilisation des réseaux sociaux semblent aussi coupables, tout comme le manque de ressources disponibles.

Moyens de prévention
Voici quelques actions qui aideraient les adolescents à ressentir plus de bien-être au quotidien :

  • Cesser de viser constamment la perfection dans leurs activités;
  • Dormir suffisamment et se coucher tôt;
  • Passer plus de temps de qualité avec leurs parents;
  • Pratiquer un sport de manière régulière;
  • Prendre le temps de déjeuner et de manger sainement;
  • Se trouver un loisir permettant de se valoriser.

Si votre adolescent ou un jeune de votre entourage manifeste des signes de détresse psychologique (grande agitation, autodénigrement, tristesse, fatigue extrême, etc.), prenez la situation au sérieux. Écoutez-le sans le juger et demandez l’aide d’un professionnel de la santé, le cas échéant.

image