2 mars 2021
863 résidents de plus dans la MRC des Maskoutains
Par: Le Clairon de Saint-Hyacinthe et région

Jennifer Blanchette |initiatives de journalisme local

La MRC des Maskoutains a enregistré une croissance de près de 1 % de sa population totale en 2020. On dénombre maintenant 89 783 habitants sur le territoire, soit une augmentation de 863 personnes comparativement à l’année dernière.

Selon les plus récentes données dévoilées par l’Institut de la statistique du Québec le 14 janvier, certaines municipalités de la MRC des Maskoutains ont mieux performé que d’autres en matière de croissance démographique.

Du côté des municipalités championnes, on retrouve Saint-Dominique (+82), La Présentation (+64), Saint-Damase (+27) ainsi que Saint-Jude (+124). En plus de connaître la majoration de population la plus élevée en nombre absolu, cette dernière enregistre aussi le plus fort taux de croissance avec une hausse de 8,79 %.

Pour leur part, Saint-Pie (-27), Sainte-Hélène-de-Bagot (-12), Saint-Barnabé-Sud et Saint-Valérien-de-Milton (-10) figurent parmi les municipalités ayant connu les plus fortes pertes démographiques.

Au total, 12 des 17 municipalités de la MRC des Maskoutains ont vu leur population croître en 2020. De ce nombre, cinq d’entre elles ont affiché un taux de croissance supérieur à celui de la Montérégie (1,24 %).

De nombreux mouvements de population ont également été observés entre la MRC des Maskoutains et les autres régions administratives du Québec. Ceux-ci ont été favorables à la MRC puisqu’elle rapporte un solde migratoire positif de 319 résidents. Ainsi, le nombre d’entrants, 3684 personnes, a surpassé le nombre de sortants, 3365 personnes, entre le 1er juillet 2019 et le 1er juillet 2020.

Les personnes ayant déménagé dans la région proviennent principalement des autres MRC de la Montérégie et de Montréal. Ces deux régions affichent respectivement des gains nets de 618 et 121 personnes. À l’inverse, nombreux sont les Maskoutains ayant plié bagage pour le Centre-du-Québec, l’Estrie et la Capitale-Nationale.

Corbeil rate la cible

Le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil, s’était lancé un objectif ambitieux lors de son entrée en poste en 2013; franchir le cap des 60 000 habitants à Saint-Hyacinthe en 2020.

Or, il semblerait que les nombreuses campagnes promotionnelles visant à stimuler la croissance démographique de la ville n’aient pas porté leurs fruits.

Selon les plus récentes données, la ville-centre comptait 57 394 résidents au 1er juillet 2020. Ce nombre représente donc 2606 personnes de moins que ce qu’aurait espéré le maire Corbeil qui termine actuellement son 2e mandat à la tête de l’hôtel de ville.

Si la cible politique a été ratée, il n’en demeure pas moins que Saint-Hyacinthe enregistre une hausse constante de sa population depuis les sept dernières années. En 2013, la ville comptait 54 681 h, un nombre qui a grimpé à 55 934 h en 2016 (+1253 en 3 ans), puis à 56 827 h en 2019 (+893 en 3 ans). Pour 2020, le bond démographique a été plus marqué, la ville-centre parvenant à attirer 567 nouveaux résidents au cours de la dernière année seulement.

image