23 avril 2019
MRC des Maskoutains
615 nouveaux logements en 2018
Par: Le Clairon de Saint-Hyacinthe et région

L’impulsion donnée par Saint-Hyacinthe dans la construction résidentielle en 2018 (voir autre texte en p. 7) a bonifié considérablement les dernières statistiques produites par la MRC des Maskoutains pour l’ensemble du territoire.

Le rapport annuel 2018 de la MRC des Maskoutains sur la construction résidentielle et le nombre de permis délivrés dans toutes les catégories indique que 615 unités de logement se sont ajoutées dans les 17 municipalités de la MRC en 2018, comparativement à 310 au cours de l’année 2017. Le résultat de 2018 (+98,3 %) est donc l’équivalent de celui de 2017, multiplié par deux. Notons que la MRC ne tient pas compte de la valeur monétaire de chaque projet, car elle considère cette donnée peu fiable puisque basée sur une simple déclaration des demandeurs de permis.

Après Saint-Hyacinthe, où le résultat net de l’année 2018 est de 499 nouveaux logements selon les données de la MRC, c’est à La Présentation qu’il s’est ajouté le plus grand nombre de logis l’an dernier, soit 30 en tout, dans 15 nouveaux bâtiments. Viennent ensuite Saint-Jude (11 permis, 13 logements ajoutés), Saint-Liboire (11 permis, 13 logements ajoutés), Saint-Pie (10 permis, 12 logements ajoutés), Saint-Dominique (10 permis, 11 logements ajoutés) et Sainte-Marie-Madeleine (11 permis, 10 logements ajoutés). À l’inverse, aucune résidence n’a été construite à Saint-Valérien en 2018, et seulement une à Saint-Louis et à Saint-Marcel-sur-Richelieu.
Selon un graphique produit par la MRC, on note qu’après une baisse significative à partir de 2012, le nombre de permis demandés pour des projets de construction résidentielle est en remontée depuis 2017, phénomène attribuable à la performance de Saint-Hyacinthe dans une très large mesure, évidemment.

C’est dans le secteur agricole que les 16 municipalités entourant Saint-Hyacinthe se démarquent de leur ville-centre dans les mises en chantier. C’est ainsi qu’en 2018, pas moins de 20 permis ont été accordés dans ces municipalités pour l’érection de bâtiments agricoles, comparativement à un seul sur le territoire de Saint-Hyacinthe. À ce chapitre, c’est Saint-Valérien-de-Milton qui remporte la palme 2018 avec cinq nouveaux bâtiments de ferme. On retrouve ensuite La Présentation (trois nouveaux bâtiments), Saint-Bernard-de-Michaudville (deux bâtiments), Saint-Jude (deux bâtiments), Saint-Pie (deux bâtiments), puis les municipalités de Saint-Barnabé-Sud, Saint-Damase, Saint-Dominique, Sainte-Hélène-de-Bagot, Saint-Liboire et Saint-Marcel-de-Richelieu (un nouveau bâtiment agricole dans chacune).

Enfin, du côté des projets de nature commerciale, on remarque que six bâtiments ont été mis en chantier à Sainte-Marie-Madeleine, contre un seul à Saint-Dominique, Saint-Marcel-de-Richelieu et Saint-Pie, sur 52 nouveaux édifices commerciaux au total en incluant ceux érigés à Saint-Hyacinthe.

image