26 février 2019
Programme particulier d’urbanisme
Le centre-ville de demain en chantier
Par: Le Clairon de Saint-Hyacinthe et région

Le comité Chantier centre-ville s’est réuni pour la deuxième fois le 13 février. Photo gracieuseté

La Ville de Saint-Hyacinthe a lancé officiellement son Chantier centre-ville, une démarche globale de deux ans visant à revoir le plan particulier d’urbanisme de son centre-ville.

 

Elle a présenté récemment ce chantier qui comprend notamment un vaste processus de consultation, des audits et une étude d’impact sur la santé publique. Elle a également décrit la composition et le rôle du comité qui participera activement à cette démarche et présenté la firme qui l’accompagne dans ce mandat.

« Si 2016, 2017 et 2018 ont été des années axées sur le développement du secteur nord, 2019, 2020 et 2021 seront définitivement des années ciblant le centre-ville. Nous avons de grandes ambitions pour ce secteur névralgique. […] Ce chantier traitera de nombreux aspects en matière de logement social, d’environnement, de qualité de vie, de circulation automobile, de transport actif et collectif, de terrasses et de fonction commerciale à l’ère de l’économie numérique pour ne nommer que ces aspects-là », souligne le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil.

Consultations et étude d’impacts

Dans les prochaines semaines, le comité Chantier centre-ville participera à plusieurs ateliers afin d’échanger sur le diagnostic, la vision, les axes d’intervention et les enjeux liés à la conception du nouveau programme particulier d’urbanisme (PPU). La population sera consultée une première fois à ce sujet l’été prochain.
Une étude d’impact sur la santé sera également réalisée en août. Trois autres étapes de consultations publiques sont en outre prévues en fin d’année 2019 et l’année suivante en vue d’une adoption du nouveau PPU en décembre 2020.

« […] Nous avons la responsabilité de dynamiser le centre-ville et ce beau défi, nous allons l’assumer en travaillant en équipe. Nous sommes d’ailleurs très bien entourés avec les membres du comité Chantier centre-ville et l’équipe d’AECOM », conclut le maire Corbeil.

image