3 septembre 2019
Si bien chez soi
3 erreurs à éviter avec votre échangeur d’air
Par: Le Clairon de Saint-Hyacinthe et région

Les constructions neuves sont très étanches, de même que les maisons plus âgées dotées de nouvelles portes et fenêtres. Ainsi, sans un échangeur d’air efficace, l’air intérieur peut rapidement devenir moins sain que l’air extérieur à cause des polluants qui se dégagent des produits nettoyants, des matériaux de construction, etc. Pour profiter d’un air pur à l’intérieur, évitez ces trois erreurs avec votre échangeur d’air.

1. Placer l’entrée d’air extérieure au mauvais endroit : vous vous apprêtez à faire installer votre échangeur d’air? Évitez de situer l’entrée à proximité des voitures (garage, stationnement, rue) et tenez vos ordures et votre compost à l’écart.

2. Ne pas le faire fonctionner : vous pensez épargner de l’argent de cette façon? Votre santé risque d’en souffrir! À moins que vous laissiez constamment vos fenêtres ouvertes, l’échangeur d’air est indispensable, et même obligatoire pour les nouvelles constructions. À l’aide de filtres et parfois d’un purificateur d’air, cet appareil régénère l’air ambiant, récupère une partie de la chaleur provenant de l’air expulsé et ajuste le taux d’humidité. Pourquoi s’en passer?

3. Négliger de l’entretenir : vous n’avez pas les instructions de l’appareil? La plupart sont disponibles sur le Web et vous permettront de savoir comment manipuler les pièces. À la fréquence indiquée par le manufacturier, nettoyez les filtres et le récupérateur de chaleur à l’aide d’un aspirateur, puis d’eau savonneuse.

Pour optimiser la qualité de l’air intérieur de votre demeure, faites appel à un entrepreneur spécialisé!

image